Bien qu’elle se soit trouvée au même endroit que l’employé contaminé, Andréanne Larouche dit ne pas avoir été en contact direct avec cette personne. Elle se conformera tout de même à la consigne d’isolement préventif.
Bien qu’elle se soit trouvée au même endroit que l’employé contaminé, Andréanne Larouche dit ne pas avoir été en contact direct avec cette personne. Elle se conformera tout de même à la consigne d’isolement préventif.

Isolement du caucus bloquiste : Andréanne Larouche et Simon-Pierre Savard-Tremblay testés mardi

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Contrainte de s’isoler, à l’instar des autres membres du caucus du Bloc québécois, parce qu’un employé du cabinet du chef Yves-François Blanchet a été testé positif à la COVID-19, la députée de Shefford Andréanne Larouche se fait rassurante.

Les députés du caucus s’étaient réunis le 8 septembre à Saint-Hyacinthe pour y tenir une rencontre préparatoire à la rentrée parlementaire, qui aura lieu la semaine prochaine. Bien qu’elle se soit trouvée au même endroit que l’employé contaminé, Mme Larouche dit ne pas avoir été en contact direct avec cette personne. Elle se conformera tout de même à la consigne d’isolement préventif.

« Il n’y a donc aucun danger, mais à titre de précaution et afin de respecter les consignes établies par le gouvernement du Québec, notre chef Yves-François Blanchet, ainsi que tous mes collègues membres du caucus, nous nous sommes placés en isolement préventif tout en maintenant nos activités en mode virtuel », a fait savoir la députée via un communiqué.

Elle s’est également engagée à subir un test de dépistage ce mardi, comme les membres du caucus, et invite tous les Québécois présentant des symptômes de la maladie ou ayant été en contact avec des personnes en présentant de faire de même.

La députée demeurera en isolement jusqu’à l’obtention d’un résultat négatif. Elle confie être impatiente de reprendre ses activités.

De retour dans Shefford au cours de la journée, Mme Larouche avait pris la route hier en direction d’Ottawa pour une réunion du caucus, qui s’est tenue en soirée de manière virtuelle. Lundi matin, elle a participé à la confection de biscuits sourire dans une succursale de la chaîne Tim Hortons de la rue Robinson, à Granby.

Samedi, elle a pris part au Défi Ciné-Parkinson, à Orford, de même qu’à une rencontre citoyenne au parc de la Mairie, à Granby, et à l’assemblée générale annuelle des Ami.e.s du Bassin versant du Lac Waterloo. La veille, elle était au Marché public de Granby, au tournoi de golf de la Chambre de commerce Haute-Yamaska.

Son collègue dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, a également passé le test de dépistage pour la COVID-19 ce mardi. Il en avait déjà passé un, qui s’était avéré négatif, le 9 septembre dernier.

Deuxième test en une semaine pour Simon-Pierre Savard-Tremblay

Son collègue dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, a également passé le test de dépistage pour la COVID-19 mardi. Il en avait déjà passé un, qui s’était avéré négatif, le 9 septembre dernier.

M. Savard-Tremblay avait pour sa part côtoyé l’employé malade à sa visite dans sa circonscription, la semaine dernière, même si « tout indique qu’il n’était pas contagieux au moment de la tenue du caucus du 8 septembre », a fait valoir son attachée de presse, Amélie Gamache, par courriel mardi après-midi.

Le principal intéressé a également tenu à préciser qu’il se portait bien et qu’il ne manifestait aucun symptôme de la maladie.

« Aucune fièvre. Aucun signe de fatigue. Aucune toux. Pas même un semblant de début de petit mal de gorge. Je remercie chaleureusement toutes celles et tous ceux qui m’ont écrit pour prendre des nouvelles », a-t-il déclaré.

M. Savard-Tremblay demeurera en isolement préventif jusqu’à ce qu’il obtienne un résultat négatif à son test de dépistage.