Éric Racine ne veut pas se prononcer davantage sur le sujet puisque son employée serait, selon ses dires, « toujours en réflexion », et ce jusqu’à la semaine prochaine.

Isabelle Charest avec la CAQ: Éric Racine est «sous le choc»

La nouvelle voulant que la coordonnatrice des communications de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, Isabelle Charest, soit candidate pour la Coalition avenir Québec dans la circonscription de Brome-Missisquoi a pris tout le monde par surprise, mercredi. Y compris son employeur.

«Je suis encore un peu sous le choc», indique le directeur général Éric Racine, qui l’a appris via les médias et son personnel. «Je ne savais pas qu’elle cherchait un emploi ailleurs.»

M. Racine ne veut pas se prononcer davantage sur le sujet puisque son employée serait, selon ses dires, «toujours en réflexion», et ce jusqu’à la semaine prochaine. La Voix de l’Est n’a pu joindre Mme Charest, jeudi.

Prendra-t-elle un congé temporaire ou démissionnera-t-elle? Le directeur général de Val-des-Cerfs l’ignore. «Je n’ai pas eu la chance de creuser la question, mais je sais qu’il y a des congés prévus pour charge publique», dit-il.

M. Racine refuse aussi de pencher sur l’épineuse question de l’allégeance de Mme Charest. Pendant des années, la CAQ a fait de l’abolition — et maintenant de la transformation — des commissions scolaires l’une de ses promesses phares, tout en prônant la fin des élections scolaires.

«Je vais m’abstenir de commentaire, car je suis en attente de confirmation», dit le directeur général.

Le président de la commission scolaire, Paul Sarrazin, ignorait lui aussi les visées politiques de Mme Charest.

Parcours
Ex-patineuse de vitesse sur courte piste et triple médaillée olympique, Isabelle Charest, 47 ans, a été chef de mission pour la délégation canadienne aux derniers Jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang, en Corée du Sud.

Native de Rimouski et mère de deux enfants, elle oeuvre à la commission scolaire du Val-des-Cerfs depuis 2013. Elle habite Bromont.

La circonscription de Brome-Missisquoi est actuellement représentée par l’ex-libéral Pierre Paradis, élu sans interruption depuis 1980 et aujourd’hui député indépendant.

M. Paradis n’a pas annoncé s’il comptait demeurer en poste ou non. Souffrant d’une commotion cérébrale et exclu du caucus libéral à la suite d’allégations d’inconduite sexuelle, il est absent de l’Assemblée nationale depuis janvier 2017.