Le Réseau des Haltes gourmandes en Haute-Yamaska invite la population à participer au Défi 100% local.

Invitation à manger local dans la Haute-Yamaska

La Haute-Yamaska est prête à relever le «Défi 100% local», initié en 2015 aux Îles-de-la-Madeleine. Du 11 au 30 septembre, le Réseau des Haltes gourmandes invite la population à célébrer, cuisiner, voire à découvrir, le terroir d’ici.

En cette période de récoltes, le terroir se fait d’ailleurs très généreux et il est plus facile que jamais d’intégrer des aliments locaux dans son assiette, a souligné mardi à l’occasion d’un point de presse l’agent de développement du réseau des Haltes gourmandes et des marchés publics de la Haute-Yamaska, Jacques Bouvier. 

«Bien manger, c’est important. Se déplacer pour aller chercher les meilleurs produits possibles et encourager l’achat local, c’est aussi une habitude à prendre. Les fraises d’automne, les framboises d’automne, les mûres sont encore disponibles en abondance. (...) Il y a aussi des producteurs de viande. Je pense à Tendres bouchées à Roxton Pond ou à la Ferme Johel à Sainte-Cécile-de-Milton», a relevé M. Bouvier. 

En Haute-Yamaska, c’est une version écourtée et simplifiée du «Défi 100% local» qui a été concoctée, a souligné le conseiller au développement de la ruralité et de l’agroalimentaire à la MRC, Samuel Gosselin. 

La version régionale vise ainsi d’abord à promouvoir l’achat local. Les citoyens qui effectueront un achat dans l’une des 23 entreprises participantes — détaillées sur le site web des Haltes gourmandes de la Haute-Yamaska sous l’onglet Événements — pourront courir la chance de remporter l’un des 10 lots de 100 $ en dollars des Haltes. Le tirage est prévu le 4 octobre aux bureaux de la MRC.       

Cuisiner local

Tel que le prévoit le principe du Défi, l’invitation est ainsi lancée à cuisiner des repas composés d’aliments locaux tout au long du mois de septembre. 

Deux restaurants de Granby, Maison Boire et Bistro Kapzak, ont d’ailleurs accepté de relever ce défi en composant un menu 100% local. 

Le mardi 24 septembre, les entreprises sont en outre invitées à concocter une version personnalisée du Défi, que ce soit avec l’organisation d’une pause à saveur locale ou d’un pot-luck avec les employés. 

La MRC de la Haute-Yamaska a pour sa part prévu un dîner hot-dog du terroir et une épluchette de blé d’Inde, a lancé Samuel Gosselin. 

La codirectrice générale de Commerce Tourisme Granby région, Hélène Plante, a souligné que le Défi tend par ailleurs à favoriser l’agrotourisme, «porteur pour la destination touristique». 

«Il s’agit d’une période charnière pour le réseau des Haltes Gourmandes, qui a lancé son premier plan d’action stratégique sur trois ans. Une des grandes orientations de ce plan est justement de profiter des rendez-vous saisonniers pour aborder l’achat local. Notre participation au «Défi 100% local» était incontournable», a fait valoir le préfet de la MRC de la Haute-Yamaska, Paul Sarrazin.  

Les propriétaires de l’entreprise Terre Urbaine, à Shefford, Simon Tardif et Mylène Gagnon, où la rencontre de presse s’est déroulée, ont pour leur part témoigné des avantages de consommer des produits locaux. «Nos légumes ont fait quelques portes et non des kilomètres. Ils sont aussi fraîchement cueillis», a glissé Mme Gagnon. 

L’organisme Créateurs de saveurs est porteur du projet dans les Cantons-de-l’Est. Le défi gagne d’ailleurs en popularité. Pas moins de 14 régions du Québec y participent cette année.