Le promoteur Activar a finalement choisi la bannière Holiday Inn pour son futur hôtel à Bromont.
Le promoteur Activar a finalement choisi la bannière Holiday Inn pour son futur hôtel à Bromont.

Investisseurs locaux recherchés pour un futur hôtel à Bromont

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Le projet d’hôtel qui doit être érigé dans le «Quartier Bromont», en bordure de l’autoroute 10 à Bromont, vient de franchir une nouvelle étape. Comme les élus municipaux sont favorables à l’initiative, le promoteur Activar doit maintenant trouver les capitaux nécessaires pour la construction de l’établissement, dont le budget est estimé à 13 millions $.

«Pour nous, c’est primordial d’avoir des partenaires locaux qui voudront supporter le projet», a indiqué le vice-président du développement des affaires chez Activar, Vincent Matte.

Le projet a évolué rapidement. Initialement, le promoteur privilégiait deux bannières hôtelières: Microtel et Holiday Inn. C’est cette dernière qui a finalement été retenue au terme d’une étude de marché.

L’option de Microtel comportait 84 chambres. Celle d’Holiday Inn en offrira 90.


« Pour nous, c’est primordial d’avoir des partenaires locaux qui voudront supporter le projet »
Vincent Matte, vice-président du développement des affaires chez Activar

Dérogation

La volumétrie et le design du bâtiment ont été revus, à la demande de la Ville, pour que l’immeuble s’harmonise mieux avec ceux du secteur. Une partie de l’hôtel aura trois étages, tandis que la portion gauche en aura un de plus. Cette caractéristique nécessitera toutefois une dérogation au règlement de zonage, qui ne permet pas les bâtiments de quatre étages. L’hôtel projeté par Activar aura néanmoins une élévation de 12,5 mètres, qui n’excède pas la hauteur maximale permise de 15 mètres, a spécifié Vincent Matte.

Vincent Matte, vice-président du développement des affaires chez Activar.

Échéancier

Le promoteur garde le cap avec son échéancier. Si tout se déroule comme prévu, l’hôtel devrait ouvrir ses portes d’ici l’automne 2021.

M. Matte concède que la pandémie cause bien des turbulences dans l’industrie hôtelière. Malgré tout, la majorité des établissements dans le giron d’Activar, principalement des hôtels «à prix modique», se tirent bien d’affaire, a-t-il affirmé. «Certains hôtels du groupe [maintiennent] jusqu’à 80% de taux d’occupation, ce qui est excellent dans le contexte actuel», a-t-il spécifié.