Cet important projet est un partenariat financier entre l’entreprise, la Caisse populaire Desjardins et Développement économique Canada, qui lui offre un prêt sans intérêt de 85 800 $ pour soutenir sa croissance. Dans l’ordre habituel, Suzanne Choinière, Jacques Bernier, Pierre Breton et Steve Bernier.

Investissement majeur pour Brosses Lacasse

Les affaires vont rondement pour Brosses Lacasse. L’entreprise alphonsoise investit 300 000 $ pour se doter d’un nouvel appareil lui permettant d’élargir sa gamme de brosses industrielles.

Cet important projet est un partenariat financier entre l’entreprise, la Caisse populaire Desjardins et Développement économique Canada, qui lui offre un prêt sans intérêt de 85 800 $ pour soutenir sa croissance. Le député de Shefford, Pierre Breton, en a fait l’annonce vendredi au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de DEC, Navdeep Bains.

« Je suis impressionné par la résilience, le dynamisme et la qualité de votre équipe, a-t-il affirmé lors d’un point de presse. Je suis fasciné par votre audace qui se conjugue avec innovation. »

« La vitalité économique va de pair avec l’innovation. Cela se fait grâce à des processus efficaces et efficients », a-t-il ajouté en s’adressant au président de l’entreprise, Steve Bernier.

Celui-ci a remercié les partenaires qui croient en l’avenir de la compagnie et qui lui donnent les moyens d’atteindre de nouveaux sommets. « Comme petite entreprise, c’est important d’avoir de l’aide. Celle qu’on reçoit aujourd’hui nous permettra d’accélérer notre croissance et de poursuivre le développement de nos produits tout en demeurant concurrentiels », relève-t-il.

Nouveaux modèles

Brosses Lacasse, qui célébrera ses 60 ans l’an prochain, se spécialise dans la fabrication et la remise à neuf de brosses industrielles, notamment pour les industries vinicole, alimentaire, pharmacologique, acéricole, ferroviaire, cosmétique et sanitaire. Pas moins de 2000 modèles de brosses différentes sont fabriqués dans l’usine de la rue Authier à Saint-Alphonse-de-Granby.

L’acquisition de la machinerie automatisée lui permettra de proposer de nouveaux modèles de brosses destinés à répondre aux besoins spécifiques de certains clients, qu’ils désirent de toutes petites brosses ou, au contraire, des gigantesques.

« Les besoins de la clientèle changent, elle demande des produits plus spécifiques. On doit toujours s’améliorer pour bonifier nos façons de faire », souligne M. Bernier.

En 2016, l’entreprise avait investi plus de 400 000 $, incluant une aide financière de 135 000 $ de Développement économique Canada, pour acquérir de l’équipement de pointe afin de poursuivre sa croissance et améliorer sa productivité. La machinerie lui avait alors permis de réduire son temps de production des deux tiers, passant de trois semaines à une seule.

Fierté locale

La nouvelle acquisition permettra l’embauche de deux nouveaux employés, faisant passer à 14 personnes l’équipe de l’usine. Il y a trois ans à peine, elle ne comptait que six membres, rappelle M. Bernier.

En outre, l’entreprise poursuivra sa croissance de l’intérieur, son espace de 13 500 pieds carrés étant devenu trop petit pour suffire à la demande. On agrandira l’espace à même les locaux de la rue Authier, occupés par la compagnie depuis 1996, pour porter sa superficie totale à 18 000 pieds carrés.

Et ce n’est que le début puisque Brosses Lacasse a l’ambition de se tailler une place sur les marchés européen et américain. Rappelons que l’entreprise est la seule au Québec, et l’une des cinq au Canada, à se spécialiser dans la fabrication de ce type de produits.

La mairesse suppléante de Saint-Alphonse-de-Granby, Suzanne Choinière, a fait savoir que l’entreprise était une « fierté » pour la municipalité. « Étant native d’ici, je l’ai vu évoluer. C’est un modèle pour nous. On est fiers de votre enthousiasme et du travail accompli », a-t-elle affirmé.