Un nouvel inventaire archéologique est actuellement en cours aux abords de l’église Notre-Dame.

Inventaire archéologique en cours à la future place du Savoir

Un nouvel inventaire archéologique est en cours ces jours-ci aux abords de l’église Notre-Dame, mais cette fois-ci sur le site qui accueillera la future place du Savoir - Jean Lapierre, au centre-ville de Granby.

Le petit chapiteau blanc dressé sur le site, non loin de la rue Principale, ainsi que les travaux qui s’y déroulent suscitent la curiosité. L’équipe de la coopérative d’archéologie Artefactuel a sondé le terrain à quelques endroits sur la bande gazonnée recouverte de neige qui s’étire entre l’ex-église et les lofts du Couvent.

Cette intervention n’aurait pas été nécessaire ailleurs au centre-ville, selon l’ingénieur au Bureau de projets à la Ville de Granby, Manuel Cabana. Mais elle était incontournable à cet emplacement, car une étude de potentiel archéologique réalisée il y a quelques années y a souligné la présence d’une ancienne église et d’un ancien cimetière.

Comme le site est appelé à devenir une place publique dans le cadre du projet de réaménagement du centre-ville, il était ainsi avisé de s’assurer au préalable qu’il n’y ait aucun vestige du passé à y découvrir.

« Pour le moment, ce sont des recherches préliminaires, un inventaire. S’ils trouvent quelque chose, ils vont revenir faire des fouilles au printemps », souligne Manuel Cabana.

En cours depuis lundi, les travaux n’avaient toutefois pas mené à des découvertes concluantes mercredi après-midi. Les représentants d’Artefactuel devraient plier bagage vendredi. Mais ils reviendront une journée dans quelques semaines pour explorer le terrain où se trouve actuellement la grue.

« Elle est sur l’emplacement de l’ancienne église. Il y a peut-être une chance qu’on trouve une fondation », note l’ingénieur de projets.

Ce nouveau contrat confié à la firme Artefactuel s’élève à 14 800 $, selon Manuel Cabana.

Semblables 

Un inventaire similaire a permis la réalisation de fouilles archéologiques à l’été 2017 dans le stationnement situé à l’arrière de l’église, alors que d’importants travaux de réfection de l’ex-lieu de culte y sont en cours depuis quelques mois.

Ces fouilles, qui se sont déroulées sur le site d’un ancien cimetière, ont d’ailleurs mené à l’enregistrement du premier site archéologique officiel de la Ville de Granby. Le rapport rédigé à la suite de ces travaux a récemment été présenté à la population. Si pratiquement aucun ossement n’a été découvert, quelque 36 sépultures, dont deux caveaux funéraires en briques, ainsi que des vestiges de maçonnerie, ont été mis au jour.

Cela laisse croire que l’exhumation des corps, effectuée après 1889, a été bien effectuée, a rapporté l’archéologue Louis Gilbert.

Dans le cadre du chantier à l’église, une partie des lieux accueillera des étudiants du Cégep de Granby, tandis que la nef sera transformée en salle multifonctionnelle. Cette dernière devrait d’ailleurs accueillir à l’été 2019 un spectacle multimédia à grand déploiement réalisé par le Granbyen Jessy Brown.

La future place publique aménagée près de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le Centre Notre-Dame prendra forme dans la foulée des travaux majeurs de renouvellement des infrastructures souterraines qui se dérouleront rue Principale en trois phases entre 2020 et 2022.

Firmes d’architectures et artistes seront invités d’ailleurs invités à rêver cet espace public dans le cadre d’un concours architectural.