Voici la zone qui servira de terrain d'entraînement au Régiment de Maisonneuve des Forces armées canadiennes, en mars.

Invasion militaire à Abercorn

Abercorniens, soyez sans crainte. Si l'armée débarque chez vous le mois prochain, c'est que le village deviendra, le temps d'une fin de semaine, le terrain de jeu d'une centaine de réservistes des Forces armées qui viendront y simuler une opération d'évasion.
À la fin mars, le Régiment de Maisonneuve viendra en effet s'installer afin de permettre à ses soldats de s'entraîner et ainsi de développer leurs capacités de fuite, de survie et d'orientation.
«C'est un exercice d'évasion, où les soldats seront pris en otage et emprisonnés dans une prison de fortune, explique le maire d'Abercorn, Robert Nadeau, qui a lui-même commandé ce régiment de 2000 à 2003. Il y aura un raid, une attaque, et ils devront tenter de s'évader et de se rendre à une frontière, sans rien, sans armes.»
Selon M. Nadeau, les Forces armées sont toujours à la recherche de nouveaux terrains d'entraînement. C'est donc avec plaisir qu'il a accepté d'aider à organiser l'exercice à Abercorn, quand le lieutenant-colonel Stéphane Tremblay, qui est désormais à la tête du Régiment, a fait appel à lui.
Tous les détails dans notre édition de lundi