«Il faut changer cette mentalité de régler les problèmes avec des coups de poing sur la gueule», dit Jasmin Roy, de passage hier à l'école secondaire Jean-Jacques-Bertrand.

Intimidation : du travail reste à faire, dit Jasmin Roy

Les commissions scolaires du Québec ont fait des efforts contre l'intimidation, mais la tâche n'est pas terminée, plaide Jasmin Roy.
«Il faut continuer de s'en occuper, d'intervenir», a indiqué en entrevue l'auteur, animateur et comédien après son passage à la bibliothèque de l'école secondaire Jean-Jacques-Bertrand, hier, où il s'est exprimé devant une cinquantaine d'élèves. «Il faut que ce qu'on met en place fonctionne.»
 Val-des-Cerfs, comme de nombreuses commissions scolaires, a sondé ses élèves et établi des solutions, qu'il s'agisse d'activités ou de formations. Ailleurs, la volonté - et les budgets - n'est pas partout au rendez-vous, bien que la loi 56 existe depuis deux ans.
Tous les détails dans notre édition de mercredi