Considérée comme périlleuse par plusieurs, l'intersection de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte à Granby verra éventuellement apparaître un carrefour giratoire ou des feux de circulation. Mais les avis sont partagés sur la meilleure option.

Intersection Robitaille et Pierre-Laporte : un carrefour giratoire ou des feux de circulation?

Considérée comme périlleuse par plusieurs, l'intersection de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte à Granby verra éventuellement apparaître un carrefour giratoire ou des feux de circulation. S'il n'en tient qu'au maire, Richard Goulet, la deuxième option serait la meilleure. Une opinion que ne partage toutefois pas le conseiller municipal du district, Pierre Breton.
Dans une perspective à long terme, le secteur est appelé à se développer, a fait valoir le maire à un citoyen qui s'informait lundi soir des visées de la Ville à cette intersection. Le dossier des terres Miner notamment connaîtra un dénouement un jour.
«Éventuellement, il va y avoir des habitations des deux côtés de la rue, dont une zone commerciale et une deuxième école primaire. Un carrefour giratoire n'offre aucune protection aux piétons qui vont vouloir traverser la rue. Personnellement, je mets en doute la sécurité des enfants, s'il n'y a pas de feux de circulation», a exposé M. Goulet.
Jacques Côté, un Granbyen qui fréquente parfois le secteur à l'heure de pointe pour aller chercher ou reconduire son petit-fils à l'école primaire Eureka, dit trouver «stressant» d'avoir à transiter par cette intersection. Contrairement au maire, M. Côté a toutefois une préférence pour les carrefours giratoires. «Celui du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Bruce est une merveille», a-t-il lancé lors de son intervention à la période de questions, lundi.
Tous les détails dans notre édition de jeudi