La Ville de Lac-Brome a instauré en 2015 un programme d'inspection des installations septiques sur les propriétés situées autour du lac.

Installations septiques au lac Brome: seulement deux cas graves recensés

Les installations septiques et les champs d'épuration autour du lac Brome sont dans un bon état. Des 68 installations inspectées en 2015 et 2016, seulement deux déversent des eaux usées directement dans l'environnement, selon le bilan de la municipalité.
Deux fosses septiques dans le secteur de Rock Island Bay ne sont pas conformes aux normes environnementales en vigueur. Des « actions immédiates » doivent être prises, a indiqué Gilbert Arel, directeur général de la municipalité. Des avis de non-conformité ont déjà été signifiés aux deux propriétaires.
La Ville a lancé un programme d'inspection en 2015 pour s'assurer que les installations de captation et de traitement des eaux usées des maisons non desservies par le réseau municipal d'égout respectent les normes.
En 2015, 17 propriétés ont reçu la visite d'un inspecteur dans le secteur du parc Eugène à Bondville. Les rapports d'inspection identifient cinq propriétés dont les installations ne sont pas conformes. Elles ne polluent pas, mais des correctifs doivent être apportés pour éviter que des eaux usées se retrouvent dans l'environnement.
Veiller à la qualité de l'eau du lac
Dans le secteur de Rock Island Bay, 51 inspections ont été menées en 2016. Outre les deux propriétés où des problèmes de pollution provenant des installations septiques ont été identifiés, 30 maisons doivent faire l'objet d'un suivi biannuel pour s'assurer que leur fosse septique et leur champ d'épuration fonctionnent normalement. Les installations des 19 autres maisons inspectées répondent à toutes les normes.
Cette année, les inspections seront réalisées dans environ 55 propriétés du secteur Robinson Bay.
Le pourtour du lac n'est pas entièrement desservi par le réseau d'égout de la municipalité. Le programme d'inspection des installations septiques vise un segment de 8,8 kilomètres, entre le 400 du chemin Lakeside et le club de golf Inverness.
Un peu plus de 200 maisons et chalets se trouvent dans ce segment, dont certains ont été construit dans les années 40 et 50. L'inspection de leurs installations sanitaires s'inscrit dans les efforts de la Ville pour améliorer la qualité de l'eau du lac.
Le conseil a mandaté la compagnie Avizo pour effectuer les inspections. L'entreprise a reçu 6000 $ en 2015 pour faire ce travail. Elle a obtenu 17 000 $ l'an dernier et recevra le même montant cette année.