Granby veut installer des compteurs d’eau dans 380 résidences pour obtenir un portrait plus représentatif de la consommation d’eau en milieu résidentiel.

Installation de compteurs d'eau: 380 volontaires recherchés à Granby

Afin d’obtenir des données plus détaillées sur la consommation d’eau potable sur le territoire, la Ville de Granby est à la recherche de citoyens prêts à donner le feu vert, sur une base volontaire, à l’installation d’un compteur d’eau dans leur résidence.

Les Granbyens intéressés peuvent notamment se manifester par le biais du sondage mis en ligne jusqu’au 12 juin par la Ville sur son Plan environnement. Le projet est évoqué à la fin du sondage. « L’utilisation du compteur d’eau sera uniquement dédiée à la collecte d’informations », est-il précisé.

Également, la participation au projet n’implique aucuns frais de la part des citoyens. Les coûts d’achat et d’installation des compteurs d’eau sont à la charge de la Ville, précise le coordonnateur de la division ingénierie au service de la planification et de la gestion du territoire (SPGT) à la Ville, Benoit Carbonneau.

Selon lui, l’installation de 380 compteurs d’eau dans autant de résidences est visée cette année. Cela permettra ainsi à la Ville de répondre à une exigence du gouvernement québécois, dans la foulée de l’adoption de sa Stratégie québécoise de l’eau potable.

Les informations recueillies visent à détailler de façon encore plus pointue les données locales sur les mesures de débit par population. L’exercice permettra d’obtenir par le fait même un portrait plus représentatif de la consommation d’eau en milieu résidentiel.

Les industries, les bâtiments institutionnels ainsi que la majorité des commerces sont déjà pourvus de compteurs d’eau, souligne M. Carbonneau.

Analyse

À ce jour, quelque 2300 personnes ont répondu au sondage. L’analyse des résultats n’a toutefois pas encore été effectuée, de sorte qu’il est trop tôt pour savoir si des citoyens sont prêts à participer à ce projet, souligne le coordonnateur de la division ingénierie.

La Ville a prévu un budget de 400 000 $ en 2019 au programme triennal d’immobilisations pour procéder à l’achat et à l’installation des compteurs d’eau dans les résidences, ainsi que dans les commerces qui en sont actuellement dépourvus. L’installation des compteurs est effectuée sur le branchement principal d’alimentation en eau potable des résidences ou immeubles.

« Il n’y a pas d’entrée dans les maisons par la suite pour la lecture des compteurs. Elle se fait à partir de la rue », précise Benoit Carbonneau.

Selon lui, il n’y a aucun avantage financier à tirer d’une participation à ce projet. Mais cela permettra aux citoyens curieux de mesurer leur consommation d’eau, en plus d’alimenter les données de la « collectivité ».

« Il y a des gens intéressés à connaître leur consommation d’eau et à voir si les gestes qu’ils posent ont des impacts ou non. Ils pourront donc aussi faire ce suivi-là de leur côté », dit le coordonnateur de la division ingénierie du SPGT.