Insolite

Un siège de toilette permettrait de détecter un problème cardiaque

MONTRÉAL - Un siège de toilette développé par des chercheurs américains permettrait de détecter l’insuffisance cardiaque congestive.

Le siège mis au point par le Rochester Institute of Technology serait acheté par les hôpitaux et prêté aux patients au moment de leur congé, dans le but de réduire les taux de réhospitalisation.

Le siège est capable de mesurer l’activité électrique et mécanique du coeur. Il est muni de capteurs qui mesurent le rythme cardiaque, la tension artérielle, le taux d’oxygénation du sang, le poids du patient et la quantité de sang qui est éjectée du coeur lors de chaque battement.

Ces données sont ensuite analysées par un algorithme qui préviendra le personnel soignant d’une éventuelle détérioration de l’état du patient, parfois même avant que le patient réalise que quelque chose cloche, selon les chercheurs. Un cardiologue décidera ensuite si une intervention est requise.

Environ le quart des patients souffrant d’insuffisance cardiaque congestive sont réhospitalisés dans les 30 jours qui suivent leur congé. Ce taux bondit à 45 pour cent dans les 90 jours.

Ce siège de toilette sophistiqué doit encore être approuvé par la puissante Food and Drug Administration des États-Unis.

L’insuffisance cardiaque est une maladie qui survient lorsque le coeur ne réussit pas à pomper le sang aussi efficacement qu’il le devrait, selon l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa.

Environ un million de nouveaux cas d’insuffisance cardiaque congestive seraient diagnostiqués chaque année aux États-Unis.

Insolite

La police ontarienne enquête sur des «surdoses» de brownies au cannabis

PARRY SOUND - La police provinciale de l’Ontario a ouvert une enquête sur de possibles «surdoses» de cannabis liées à des brownies servis lors d’un déjeuner communautaire.

La police n’a pas fourni de détails sur l’événement qui s’est déroulé à Whitestone, en Ontario. Elle n’a pas précisé notamment à quel moment l’incident a eu lieu.

Mais plusieurs invités du déjeuner ont dû recevoir des soins après avoir mangé les brownies.

Ils avaient éprouvé plusieurs symptômes, dont la sécheresse buccale, la désorientation et des nausées occasionnelles.

La police a indiqué que personne n’avait souffert d’effets durables.

Aucun suspect n’a été arrêté et l’enquête est en cours.

Insolite

Un poisson-lune géant échoué au sud de l’Australie [PHOTOS]

SYDNEY - Un poisson-lune de 1,8 mètre, poisson osseux le plus lourd existant sur Terre, s’est échoué sur une plage australienne, et les images de ce spécimen méconnu ont fait le tour du monde.

Le poisson-lune ou môle a été retrouvé mort à l’embouchure du fleuve Murray, au sud de l’Australie ce week-end.

Ce type de poisson se distingue par sa grande taille et sa forme plate particulière. Il peut peser jusqu’à 2,5 tonnes selon le National Geographic.

+

Insolite

La cassette audio n’a pas dit son dernier mot [PHOTOS]

AVRANCHES — On pensait qu’elle connaîtrait le même sort que le Minitel, les VHS ou la cabine téléphonique: la cassette audio au parfum d’antan est à nouveau produite depuis novembre par une PME proche du Mont-Saint-Michel (ouest de la France), qui en exporte dans une trentaine de pays.

Début 2017, plusieurs professionnels du son ont toqué à la porte de cette petite entreprise d’Avranches, en Normandie, spécialisée dans la fabrication des bandes magnétiques. Motif: les stocks mondiaux de bandes pour cassette s’amenuisent. Face au CD, puis au streaming, la «K7» a d’abord décliné avant de disparaître presque complètement, en gardant toutefois quelques audiophiles amoureux des face A et face B.

«On s’est dit ‘‘là il y a un truc qui se passe et qu’on n’avait pas du tout vu venir’’», reconnaît Jean-Luc Renou, PDG de Mulann, qui affiche un chiffre d’affaires de cinq millions d’euros.

Insolite

Un premier guide touristique en français dédié à la Corée du Nord

PARIS - Le Petit Futé a présenté mardi le premier guide touristique en français dédié à la Corée du Nord, qu’il décrit comme la «survivance d’un État communiste totalitaire», et où quelque 400 touristes hexagonaux seulement se rendent chaque année.

«Le guide n’a pas été conçu pour faire l’apologie du régime actuel, pas pour porter un jugement, mais pour montrer l’intérêt touristique réel du pays», a souligné le cofondateur des guides Jean-Paul Labourdette en présentant lors d’un point presse l’ouvrage de 190 pages tiré à 4.000 exemplaires.

Il estime qu’«il n’y a aucun problème de sécurité», alors que la France «déconseille sauf raison impérative» à ses ressortissants de se rendre en Corée du Nord, et le cas échéant de «faire preuve de la plus grande prudence et de la plus grande vigilance».

Le Quai d’Orsay met en avant «le caractère répressif du régime nord-coréen, le non-respect des droits et des libertés des individus, la poursuite de tirs balistiques et d’essais nucléaires et l’attitude de provocation vis-à-vis de la communauté internationale».

Si le visa de tourisme est facile à obtenir, Le Petit Futé admet que les conditions de visite sont «très contraignantes»: passage obligé par une agence agréée, hôtels et restaurants imposés et impossibilité de «partir en vadrouille».

Certains impairs peuvent aussi coûter cher, admet Le Petit Futé: «les sanctions peuvent être lourdes (...) comme ce fut le cas pour l’étudiant américain Otto Warmbier».

Condamné à 15 ans de travaux forcés pour avoir volé une affiche de propagande lors de son séjour, ce dernier est décédé en juin 2017 après avoir été rapatrié dans le coma - en raison de tortures, selon la justice américaine - au terme de 18 mois en Corée du Nord.

D’où une conduite prudente conseillée aux voyageurs, comme «ne pas prendre de photo des aéroports, routes, ponts, gares» ou «ne pas jeter à la poubelle ou ne pas plier un journal où figure une représentation» des dirigeants actuels ou passés, mais «le rouler».

«Ce projet de guide a été lancé il y a quatre ans, on n’a pas attendu que Donald (Trump) et Kim (Jong Un) fassent ami-ami et que le pays soit sous le feu des projecteurs. Mais il a fallu pas mal de temps pour trouver des auteurs francophones adéquats», indique M. Labourdette.

La maison d’édition, rappelle-t-il, a l’ambition «un peu folle» de publier un guide sur tous les pays du monde: soit 204 contre 175 aujourd’hui. «Il nous manque encore l’Irak, l’Arabie Saoudite ou le Liberia».

Insolite

Nénette, star orang-outan devenue «mamie»

PARIS — Les poils de son menton commencent à blanchir, ses gestes sont lents : l'orang-outan Nénette, star de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris, fête ses 50 ans cette année, un âge fort respectable pour son espèce.

Héroïne d'un film documentaire de Nicolas Philibert en 2010, artiste peintre à ses heures, Nénette semble apprécier sa célébrité. Elle se plaît à transporter un fût en plastique face à la paroi vitrée qui la sépare du public, pour se percher dessus et contempler les visiteurs, s'attirant les photos.

Vendredi, elle avait atelier peinture. Se saisissant d'une palette préparée par un soigneur, elle a attrapé avec la bouche différentes couleurs pour les appliquer sur la vitre de l'enclos. Puis, avec un doigt, elle a tracé des traits avant de frotter l'oeuvre éphémère avec de la paille. Elle peint aussi sur papier.

Nénette est désormais «une mamie», qui présente une longévité remarquable pour un orang-outan né dans la jungle. L'espérance de vie des orangs-outans est de 30 à 45 ans dans la nature mais peut monter jusqu'à 60 ans en captivité.

Les soigneurs de la ménagerie lui fêteront son anniversaire le 16 juin en lui offrant un gâteau. En fait, l'âge précis de Nénette n'est pas connu. Elle est née dans la forêt tropicale de Bornéo vers 1969 et avait environ 3 ans à son arrivée à la ménagerie le 16 juin 1972.

À l'époque, acheter un orang-outan sur le marché était encore autorisé. Peu après, la Convention de Washington de 1973 a interdit le commerce des espèces menacées d'extinction.

«Nénette est arrivée en très mauvais état et elle avait une phalange sectionnée», déclare à l'AFP Norin Chaï, vétérinaire en chef de la ménagerie.

Elle a été arrachée à sa mère très tôt alors que les femelles orangs-outans élèvent leurs enfants jusqu'à l'âge de 10 ans. Malgré cela, «ce qui est formidable avec Nénette, c'est qu'elle a eu quatre fils et qu'elle a accepté tout à fait de s'en occuper», ce qui n'est pas toujours le cas, relève Norin Chaï.

Insolite

Une éolienne ravagée par les flammes en Nouvelle-Écosse

WEST PUBNICO, N.-É. — Une éolienne géante a été vendredi la proie des flammes près d’une municipalité du sud de la Nouvelle-Écosse.

Les pompiers de West Pubnico ont réagi peu après 17h. Ils ont surveillé les pales de l’éolienne afin de s’assurer que des débris enflammés ne déclenchent pas d’autres incendies au sol.

Le chef du service des incendies, Gordon Amiro, a raconté que l’incendie s’était éteint après environ une heure, une fois que tous les matériaux inflammables eurent brûlé.

M. Amiro, qui habite à quelques kilomètres du parc éolien, dit être arrivé environ cinq minutes après l’appel. La tour, qu’il a estimée à plus de 90 mètres de haut, était «en flammes».

«C’est quelque chose que nous n’avions jamais vu, bien sûr. Et nous ne pouvions pas nous en approcher», a-t-il souligné.

Les pompiers ont été incapables de s’approcher suffisamment pour éteindre le feu directement à cause de la hauteur de la turbine et du mouvement des pales.

«C’était trop dangereux de s’en approcher, a indiqué M. Amiro. En raison de leur longueur et de leur vitesse de rotation, on ne pouvait pas prévoir où elles tomberaient.»

Les pompiers sont demeurés à quelques centaines de mètres de l’éolienne. Ils ont surveillé les lieux et contenu les curieux.

Selon M. Amiro, l’incendie aurait été plus grave s’il était survenu en été ou au début de l’automne, car le sol sec est plus facilement inflammable.

Le parc éolien de 17 éoliennes est situé à la pointe sud de Pubnico Point, dans le comté de Yarmouth, en Nouvelle-Écosse.

Insolite

Glisse éphémère sur une planche de surf en glace

STRAUMNES — C'est un objet délicat et éphémère. Une planche de surf en glace, qui fond dans l'eau à mesure que l'on glisse sur les vagues hivernales roulant au pied des montagnes abruptes de l'archipel des Lofoten, «tout en haut» de la Norvège.

Dans ce paysage somptueux et sauvage au nord du cercle polaire, Inge Wegge, 33 ans, surfeur et documentariste, a eu cette idée originale il y a tout juste neuf mois. En voyant des gens faire du skateboard sur une rampe en sable gelé. «Quand j'ai commencé à en parler, tout le monde a pensé que c'était une blague. C'était trop fou», explique-t-il. «Après il a fallu se mettre au travail pour en faire une réalité.»

Pari excentrique de surfeur ingénieux ou projet poétique, comme une performance, aussi belle que gratuite? C'est en tout cas une affaire d'eau qui retourne à l'eau, un cycle de vie, comme la poussière biblique. Et plus prosaïquement un chantier qui nécessite des gestes méticuleux et beaucoup d'efforts.

Car il a fallu tester les planches en plein hiver. Au moment où il fait bien plus froid dehors (-5°c), surtout avec le vent, que dans l'eau (3°c), constamment réchauffée dans cette zone par le Gulf Stream.

Inge a volontairement peu étudié la glace. Pour apprendre chemin faisant et tenter toutes sortes d'expériences. «On savait que les planches allaient être super lourdes, qu'elles casseraient facilement et qu'elles seraient glissantes.» Triple problème.

La fine équipe de copains autour du surfeur-cinéaste a mis au point un modèle rectangulaire, qu'il faut ensuite former sur la plage. Avec des outils de sculpteur.

Insolite

Tel-Aviv installe des feux de circulation pour les «zombies du téléphone»

TEL AVIV, Israël — Tel-Aviv a pris des mesures pour protéger les «zombies du téléphone».

La Ville a installé des lumières DEL spéciales sur un passage piétonnier achalandé pour indiquer aux piétons distraits qui regardent leur téléphone quand ils peuvent marcher et quand ils doivent s’arrêter.

Tomer Dror, chef de la division de la gestion du trafic de la municipalité de Tel Aviv-Yafo, a déclaré que les «feux de signalisation zombie» visent à réduire les accidents entre les véhicules et les piétons inattentifs.

«Nous ne pouvons pas les forcer à quitter leur téléphone des yeux (lorsqu’ils traversent). Nous devons trouver des moyens de leur mettre la route sous les yeux», a-t-il déclaré.

Les lignes lumineuses deviennent vertes lorsqu’il est sécuritaire de marcher et rouge lorsque les piétons doivent s’arrêter.

Pour le moment, le projet pilote est limité à une seule intersection dans le centre de Tel-Aviv, mais la municipalité a indiqué qu’elle ajouterait des «feux de signalisation zombies» si elles s’avèrent efficaces. Des systèmes similaires ont déjà été utilisés en Australie, à Singapour et aux Pays-Bas.

Jusqu’à présent, les habitants accros au téléphone semblent bien accueillir les lumières.

«À mon avis, c’est quelque chose d’incroyable», a déclaré Shai Levi, une résidente de Tel-Aviv. «En tant que personne accro à son téléphone et qui passe toute la journée la tête collée à l’écran, je pense que cela peut, sans aucune hésitation, réduire le nombre d’accidents.»

Haley Danino, une autre piétonne, croit aussi qu’il s’agit d’une bonne idée pour sauver des vies. «Mais c’est un peu triste, non?» dit-elle. «Nous avons tout le temps les yeux baissés.»

+

Insolite

L’ASMR, ces «orgasmes du cerveau» qui séduisent internautes et musiciens

NEW YORK - Des bruits anodins comme des chuchotements ou le tapotement d’ongles vous plaisent, peut-être plus que de raison? Ne vous inquiétez pas, c’est normal: vous êtes juste sensible à l’«ASMR», méthode de relaxation sensorielle qui s’est répandue sur Internet.

Au-delà de la simple expérience scientifique, les contenus ASMR («Autonomous Sensory Meridian Response»), censés provoquer un état de relaxation, via des stimulations auditives ou visuelles, sont devenus un phénomène culturel.

«Ça vous donne la chair de poule», explique à l’AFP Bianca Hammonds, qui travaille sur la chaîne ASMR du média culturel américain Fuse.

«On sent tout son corps vibrer. C’est un moment zen».

Sur YouTube, il y en a pour tous les goûts: ballons de baudruche gonflés, pluie tombant sur un parapluie, emballage plastique délicatement retiré... les vidéos se multiplient et les millions de vues s’accumulent.

Le succès est tel qu’il est même arrivé sur le petit écran dans les foyers américains, lors de l’événement le plus regardé du pays: le Super Bowl, la finale du championnat de football américain (NFL).

Une des publicités qui a rythmé la transmission a mis à l’honneur l’ASMR, l’actrice Zoe Kravitz chuchotant et tapotant sur une bouteille de bière avec ses doigts, avant de faire écouter au téléspectateur le pétillement des bulles.

Mais c’est au sein de la scène rap que l’ASMR a largement gagné en popularité, les artistes n’hésitant pas à l’intégrer dans leurs morceaux.

«J’adore l’ASMR», chuchote ainsi la rappeuse Cardi B dans une vidéo réalisée avec le magazine de mode W.

«Mon mari pense que c’est très bizarre que je regarde des vidéos d’ASMR tous les soirs avant de me coucher», poursuit la reine du hip-hop en caressant et tapotant le micro avec ses gigantesques faux ongles.

21 Savage - un des plus grands noms actuels du rap américain - a lui décidé d’appeler un morceau «asmr» et s’est mis à chuchoter sur certains de ses morceaux.

Rap chuchoté

«Dans le hip-hop et le rap il y a souvent une inclusion du ‘’spoken word’’», manière poétique de déclamer un texte, explique Craig Richard, chercheur spécialisé dans l’ASMR à l’Université Shenandoah de Virginie.

«Cela permet aux rappeurs de chuchoter tout en restant dans leur genre musical», ajoute-t-il.

Et évoluer avec cette mode leur permet de rester dans le coup: «Ils parlent à leurs admirateurs les plus jeunes».

Un avis confirmé par Bianca Hammonds, qui reçoit de nombreuses vedettes du rap sur sa chaîne YouTube: «Ils respectent cette sous-culture qu’ils voient comme un moyen de s’épanouir».

Pour elle, la popularité de ces expériences sensorielles s’explique par leurs vertus méditatives.

«Nous sommes dans un monde de distraction constante (...). Prendre le temps d’écouter quelque chose qui vous détend, en se concentrant sur les sons, je pense que c’est pour ça que c’est aussi apprécié».

Apprécié dans le rap, mais pas que: le DJ électro canadien deadmau5 en a utilisé des éléments dans son morceau «Terrors In My Head.

Sexuel ?

Particulièrement à la mode chez les jeunes - les vidéos d’ASMR étaient parmi les contenus les plus partagés sur le réseau social Instagram en 2018 - ce phénomène a commencé à se développer au début des années 2010.

«J’ai toujours su que j’aimais qu’on me chuchote à l’oreille. Je savais juste pas comment ça s’appelait», se remémore Cedrick Williams, un créateur de vidéos ASMR originaire de l’Alabama.

«Quand j’ai commencé à faire ça, personne ne savait vraiment trop ce que c’était», explique l’homme de 27 ans, qui dit gagner une centaine de dollars par mois grâce à sa chaîne YouTube, lancée en 2017.

«Maintenant ça explose, tout le monde en fait», poursuit-il. Lui dit écouter de l’ASMR pour calmer ses crises d’anxiété et d’insomnie.

Les bienfaits sont sensoriels, possiblement sensuels, et parfois même considérés comme sexuels. La Chine a commencé à censurer les vidéos de ce genre, expliquant que certains internautes les utilisaient pour diffuser des contenus pornographiques.

Mais selon les experts, l’ASMR est plus similaire aux massages et au yoga qu’au porno: une pratique qui peut être considérée comme suggestive, mais qui n’est pas intrinsèquement sexuelle.

Seuls 5% des participants à une étude britannique de 2015 avaient dit y avoir recours pour ressentir une excitation sexuelle. Et selon une étude de 2018 de l’Université de Sheffield, l’ASMR permet même, à l’inverse du sexe, de réduire le rythme cardiaque.