Les bénévoles ont offert les services habituels à 31 sinistrés, mais la situation continue d’évoluer et ce nombre pourrait augmenter, indique Lucille Whissell, de la Croix-Rouge canadienne.

Inondations et évacuations dans la région

Le redoux combiné aux averses de pluie a fait sortir la rivière aux Brochets de son lit à Pike River, mercredi. Résultat : trente et un citoyens ont dû être évacués et des résidences ont été inondées.

La municipalité était sur un pied d’alerte mercredi alors que la rivière a débordé dans le secteur des rues du Bois, Larochelle et Payant.

Le Domaine Larochelle compte une vingtaine de chalets, mais une dizaine de résidents y vivent à l’année. Ils ont donc dû être évacués de façon préventive.

Des bénévoles de la Croix-Rouge canadienne se sont rendus sur place pour offrir une aide d’urgence aux sinistrés et demeurent sur un pied d’alerte.

Ils ont offert les services habituels à 31 sinistrés, mais la situation continue d’évoluer et ce nombre pourrait augmenter, indique Lucille Whissell, de la Croix-Rouge canadienne.

La situation était surveillée de près par les autorités municipales.

Du côté de la municipalité de Saint-Armand, la rivière de la Roche est sortie de son lit mercredi.

Le chemin St-Armand, entre les chemins Pelletier et Bradley, a été submergé d’environ trois pouces d’eau.

Il n’y a toutefois pas eu de coupure de route, a assuré Paul McKeogh, directeur général par intérim de la municipalité.

Cowansville sur un pied d’alerte
Les secteurs Bonnette, des Vétérans et Saint-Rémi, à Cowansville, sont aussi à risque d’être inondés par la crue des eaux de la rivière Yamaska Sud-Est et d’un de ses affluents.

La Ville a envoyé un appel automatisé aux citoyens touchés par un avis de pré-alerte d’inondation, mercredi.

Elle les invite à prendre toutes les précautions nécessaires pour protéger leurs biens et à préparer quelques effets personnels et médicaments en cas d’évacuation.

Les changements seront communiqués de la même façon. Les citoyens qui ont besoin d’assistance peuvent communiquer avec le centre de coordination au 450 263-0141.

Avec la collaboration de Cynthia Laflamme