Cowansville a développé un système pour surveiller ses employés en poste isolé de son usine de filtration.

Innovations en matière de santé et sécurité du travail: deux employeurs d'ici se démarquent

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a reconnu l'innovation dont ont fait preuve la Ville de Cowansville et l'entreprise LEK en matière de prévention en milieu de travail. Les deux employeurs se sont distingués aux Grands prix santé et sécurité du travail 2013 dans leur catégorie respective lors d'une soirée tenue à Saint-Jean-sur-Richelieu, jeudi.
La Ville de Cowansville s'est démarquée dans la catégorie «organismes publics» pour son système de surveillance à l'usine de filtration destiné à ses employeurs en poste isolé. «Les employés de l'usine travaillent souvent seuls, et ce, en dehors des heures ouvrables, expose Michel Ouellette, coprésident employé du comité mixte santé et sécurité et lieutenant du Service de sécurité incendie de Cowansville. Qu'arriverait-il si quelqu'un se blesse et n'est pas capable d'appeler au secours?»
De vieux talkies-walkies étaient à la disposition du personnel, mais personne ne les utilisait parce que trop encombrants, soutient M. Ouellette. «Si un outil n'est pas utilisé, il n'est pas bon!» Un technicien en informatique a créé une interface qui répondait aux besoins des employés municipaux, qui ont participé à son élaboration.
Le système de surveillance automatique, mis en place depuis six mois, permet à l'employé dans l'usine de signaler sa présence toutes les deux heures. Quinze minutes avant que soit complété ce délai, l'interface envoie un message sur le téléavertisseur de l'employé pour lui rappeler de se manifester. Il peut le faire via l'automate central de l'usine de filtration, sur son téléphone intelligent ou encore sur l'un des boutons muraux positionnés sur les trois étages du bâtiment.
Tous les détails dans notre édition de samedi