Les nouvelles restrictions ont été imposées vendredi, alors que le gouvernement a prolongé l'état d'urgence pour une deuxième reprise, cette fois, jusqu'au 18 août.

Incendies de forêt: l'état d'urgence prolongé en Colombie-Britannique

Les autorités en Colombie-Britannique ont resserré les restrictions afin de prévenir que d'autres incendies de forêt se déclarent au cours du long week-end à venir.
Les véhicules tout-terrain ont été bannis des terres publiques dans trois régions à risque de la province et tous les autres véhicules devront demeurer sur les routes définies. Ces consignes visent à éviter qu'une étincelle ou un tuyau d'échappement ne mette feu aux combustibles très secs dans les forêts ou les prairies.
Les feux de camp sont interdits depuis plusieurs semaines, mais la police a surpris quelques téméraires en train d'enfreindre ce règlement.
Les nouvelles restrictions ont été imposées vendredi, alors que le gouvernement a prolongé l'état d'urgence pour une deuxième reprise, cette fois, jusqu'au 18 août.
L'état d'urgence assure entre autres le déploiement coordonné de ressources tant fédérales, provinciales que locales.
La mesure permet également aux quelque 7000 évacués de continuer à percevoir 600 $ par ménage pour chaque tranche de 14 jours passés hors de leur résidence.
L'état d'urgence avait d'abord été déclaré le 7 juillet.
Le gouvernement provincial rapporte que 122 incendies de forêt font toujours rage et que 25 ordres d'évacuation demeurent en vigueur, en plus de 42 alertes pour prévenir les résidants d'être prêts à quitter leur foyer à tout moment.
Seuls deux parcs du district du Grand Vancouver demeureront ouverts ce week-end, alors que lundi marque le Jour de la Colombie-Britannique.