L’un des six immeubles incendiés lundi est une maison convertie en entrepôt.
L’un des six immeubles incendiés lundi est une maison convertie en entrepôt.

Incendies criminels dans Brome-Missisquoi: comparution des incendiaires présumés

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Jonathan Grondin­ Bastille­ et James Hobbs Happyjack­ ont été formellement accusés d’incendies criminels et d’introduction par effraction dans une érablière, vendredi. Les deux hommes, le premier de Cowansville et le deuxième de Dunham, ont été arrêtés sur les lieux de l’un des incendies survenus à Frelighsburg, Saint-Armand et Dunham, lundi.

Chacun d’eux fait face à six chefs d’accusation d’incendie criminel en plus d’un chef d’introduction par effraction. Hobbs Happyjack fait également face à un chef de non-respect de conditions, soit de garder la paix et d’avoir une bonne conduite. 

Leur comparution a été brève, vendredi après-midi, au palais de justice de Granby, devant le juge Serge Champoux. 

Jonathan Grondin Bastille, 24 ans, s’est présenté en béquilles, vêtu d’un manteau noir et d’une chemise bleue, les cheveux foncés en bataille. Son avocat, Me Nicolas Cossette, a demandé à ce que l’enquête sur remise en liberté soit reprise lundi prochain puisque la division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec n’a pas encore rendu les preuves disponibles.

James Hobbs Happyjack, 21 ans, sera quant à lui représenté par un avocat de l’aide juridique et a été temporairement représenté par Me Cossette. Il reviendra devant la cour le 6 janvier.

Le Dunhamien s’est exprimé en anglais devant la cour. Dans un autre dossier, il est accusé de menaces de causer la mort ou des lésions corporelles à quelqu’un, de menaces de brûler, détruire ou endommager des biens ou immeubles et de méfait. 

Les deux accusés, qui se sont présentés avec une certaine nonchalance devant le juge, n’ont pas le droit de communiquer ensemble jusqu’à leur enquête sur remise en liberté. Certains de leurs proches étaient présents pour leur comparution.

James Hobbs Happyjack est accusé à six reprises d’incendie criminel, en plus d’un chef de non-respect de conditions.

Six incendies

Dans la nuit de dimanche à lundi dernier, les pompiers de Brome-Missisquoi ont dû intervenir sur les lieux de six incendies qui se sont déclarés dans un intervalle de deux heures trente à Frelighsburg, Saint-Armand et Dunham. 

Les immeubles visés étaient trois bâtiments agricoles, une grange convertie en résidence, une maison désaffectée servant d’entrepôt ainsi qu’une érablière.

Des dizaines de pompiers de plusieurs municipalités de Brome-Missisquoi sont intervenus durant la nuit pour répondre aux appels incessants. Du jamais vu en 25 ans de carrière, avait alors indiqué à La Voix de l’Est le directeur des services de sécurité incendie de Dunham et Frelighsburg, Patrick Cournoyer.

Un sinistré, Charles Choquette, a su de sources proches du dossier que les incendiaires présumés étaient « très intoxiqués » lors de leur arrestation. Il a rapporté à La Voix de l’Est, plus tôt cette semaine, que les deux suspects ont été appréhendés après être revenus sur les lieux de différents brasiers. 

« Les gars se sont présentés près d’un des feux et ont demandé aux pompiers s’il y avait des morts là-dedans. Comme c’était suspect, on les aurait retenus jusqu’à ce que les policiers viennent les interroger », a-t-il indiqué.

Des traces de pneus similaires auraient été identifiées près de trois foyers d’incendie.