Cinq explosions sont survenues pendant l’incendie.

Incendie et explosions

Quarante-cinq pompiers ont combattu un violent incendie qui a ravagé un bâtiment agricole contenant de nombreuses matières dangereuses. Celles-ci sont d’ailleurs responsables de cinq explosions qui sont survenues pendant l’intervention des sapeurs. Les pertes grimpent à près d’un demi-million de dollars.

Le brasier qui a éclaté dans le bâtiment du 11e rang, lundi vers 22 h, était visible à des kilomètres à la ronde. Les pompiers ont rapidement demandé l’entraide des services d’Upton, de Roxton Pond, de Roxton Falls, d’Acton Vale et de Saint-Dominique.

« Il n’y a pas de réseau d’eau, donc on a fait venir des équipes avec des citernes », explique Sylvain Laplante, directeur du Service des incendies de Saint-Valérien-de-Milton.

Le feu ravageait un bâtiment qui servait d’atelier de mécanique et de réparation pour la machinerie agricole. De nombreuses matières dangereuses, telles que du diesel, de l’essence, du propane et de l’acétylène, se trouvaient à l’intérieur ou à proximité de la bâtisse. « Quand on arrive dans ces bâtiments-là, on fait face à un certain inconnu. On ne sait jamais la quantité ni à quel endroit sont les matières dangereuses », explique le chef Laplante.

Les pompiers sont intervenus en mode défensif. Par chance, ils étaient en retrait lorsqu’une importante déflagration s’est produite.

« Il y a eu une méchante explosion. Ça a réveillé les citoyens du secteur », raconte le chef des pompiers. Aucun sapeur n’a été blessé. Quatre autres déflagrations sont survenues pendant que les sapeurs tentaient d’éteindre le brasier.

Une intervention urgente d’Hydro-Québec a été requise lorsqu’un fil à haute tension est tombé sur la chaussée, rendant le travail des pompiers dangereux.

Les sapeurs ont également concentré leurs efforts à protéger des tracteurs qui se trouvaient à proximité du bâtiment en flammes, mais certains ont tout de même été endommagés. Les dommages sont évalués à 400 000 $.

La cause de l’incendie est indéterminée, mais les pompiers croient qu’un tracteur pourrait être en cause.