Un incendie a pris naissance dans un ballot de carton entreposé dans un édifice appartenant à Sani-Éco.

Incendie dans un entrepôt

La vigilance d'un policier se rendant au garage municipal a permis aux pompiers de Granby d'intervenir rapidement après qu'un incendie ait pris naissance dans des ballots de carton entreposés chez Sani-Éco, jeudi en début d'après-midi.
En entendant l'alarme incendie résonner, le policier s'est arrêté et a ouvert une porte de l'édifice servant à entreposer des ballots de matières recyclables. Voyant la fumée, il a immédiatement contacté le service incendie, à 13 h 05. 
L'employé étant parti dîner, il n'y avait personne à l'intérieur de l'édifice. Le travailleur, qui n'avait rien vu d'anormal en quittant les lieux, est revenu peu de temps après le policier, explique le chef aux opérations du service incendie de Granby, Bruce Judge. Le service a sonné une deuxième alarme, si bien qu'une trentaine de sapeurs étaient sur place, à l'intersection des rues Robinson Sud et Édouard.
Rencontré par les médias une cinquantaine de minutes après l'appel, le chef Judge ne connaissait pas la cause de l'incendie. « L'incendie est dans deux à trois ballots [de papier carton] de cinq pieds de large et de haut. On va enlever les ballots qui sont en feu et après évacuation de la fumée on va voir une meilleure idée de ce qui est arrivé. Il n'y a aucune fabrication ou aucun triage ici, il n'y a pas vraiment de machinerie. » 
En fin de journée, la cause de l'incendie demeurait indéterminée. La fumée a été évacuée à l'aide de ventilateurs. 
L'incendie, maîtrisé rapidement, n'a pas fait de dégâts considérables. « Il n'y a pas vraiment de dommages du côté du bâtiment et les ballots n'ont pas vraiment de valeur », confirme M. Judge.
Personne n'a été blessé.