Un incendie s’est déclaré dans des ballots de papier entreposés dans l’usine de Sani-Éco.

Incendie dans des ballots de papier chez Sani-Éco

Une quarantaine de pompiers ont travaillé d’arrache-pied pour parvenir à éteindre un incendie qui s’était déclaré dans des ballots de papier à l’intérieur du centre de tri et de traitement de matières recyclables Sani-Éco, vendredi matin, à Granby.

«Le quart de travail avait débuté et quelqu’un trouvait que ça sentait le feu. Les employés se sont retourné et ils ont vu le feu, raconte Julie Gagné, directrice des opérations à l’entreprise qui a pignon sur la rue Édouard. Les employés et les pompiers ont fait un bon travail.»

Tous les employés ont évacué l’usine. Personne n’a été blessé. À l’arrivée des sapeurs, «il y avait beaucoup de fumée qui se dégageait du bâtiment», explique Simon Boutin, directeur du Service des incendies de Granby. 

Une quarantaine de sapeurs ont été déployés sur les lieux. Le feu faisait rage dans la section entreposage, plus précisément dans des ballots de papier d’une hauteur approximative de cinq mètres qui étaient difficiles d’accès aux pompiers.

«On a fait une application d’eau à l’intérieur du bâtiment, mais on avait de la difficulté à atteindre le foyer parce que c’était au milieu des ballots», décrit M. Boutin. 

Un trou a été réalisé sur le toit du bâtiment pour atteindre le foyer de l’incendie. Une pelle mécanique et des chariots élévateurs ont également été mis à contribution pour extirper les ballots de papier hors de l’usine, les ouvrir et les arroser pour s’assurer que les flammes étaient bel et bien éteintes. Cette opération a duré plusieurs heures. 

La cause du sinistre n’est pas connue pour le moment. 

De son côté, Mme Gagné explique que les dommages sont mineurs. Les équipements du centre de tri n’ont heureusement pas été touchés, ce qui permettra une reprise des activités de l’entreprise dès lundi matin.