Un problème électrique est à l’origine de l’incendie qui a lourdement endommagé l’église Le Flambeau, située boulevard de la Mairie à Granby.

Incendie à l’église Le Flambeau: «On n’est pas abattus»

Un problème électrique est à l’origine d’un incendie qui a lourdement endommagé l’église évangélique baptiste Le Flambeau, située boulevard de la Mairie à Granby. Le conseil de l’église étudie toutes les options pour se relocaliser rapidement afin d’offrir à nouveau leurs différents services, dont celui du dépannage alimentaire.

Le système de détection incendie a donné l’alarme, vers 23 h 30 lundi soir. À l’arrivée des pompiers, le foyer de l’incendie se situait dans la pièce principale de l’église où se réunissent chaque semaine plus de 200 personnes. « Il n’y a pas eu de propagation au reste du bâtiment », explique Robert Dubé, chef de division aux opérations au Service des incendies de Granby. 

La trentaine de pompiers dépêchés sur les lieux, assistés par leurs collègues de Shefford appelés en renfort avec leur camion-citerne — ce secteur de l’ancien Canton est dépourvu de borne-fontaine —, ont réussi à contenir l’incendie dans une seule pièce. Le feu a toutefois lourdement endommagé cette partie du bâtiment — un prolongement de la bâtisse réalisé en 2004.

Il a fallu deux heures aux sapeurs pour maîtriser le brasier. Le plafond de la grande pièce a été défait afin de retirer toute la matière isolante, de la cellulose, et ainsi éliminer tout risque de propagation. 

« On veut dire un gros merci aux pompiers. On est épaté par leur travail », a souligné le pasteur de l’église Le Flambeau, François Provencher, lors du passage de La Voix de l’Est mardi matin. 

Les dommages sont évalués à au moins 150 000 $. En plus de la salle principale qui devra être refaite, une opération de nettoyage sera nécessaire dans tout le bâtiment pour éliminer les traces d’eau, de suie et l’odeur de fumée. 

L’incendie est d’origine électrique. Les responsables de l’église ont expliqué que l’incendie était parti de la console de son de la salle. 

La suite

La liste des choses à faire à la suite du sinistre est longue pour les responsables de l’église qui veulent poursuivre les rencontres le dimanche, mais également relancer rapidement leur service de marché économique qui offre nourriture et autres denrées à 150 personnes chaque semaine. « On veut continuer à veiller au bien de ces gens-là. On va regarder à court terme, la semaine prochaine peut-être, pour continuer à donner de la nourriture », dit Normand Charest, le président du conseil de l’église. 

« On a une réunion du conseil ce soir [mardi] et on décidera de ce qu’on fait, ajoute-t-il. On doit regarder comment on va se relocaliser, comment on va se rassembler dimanche. On va également avertir nos membres, les rassurer. Il y en a qui seront tellement tristes... »

Une église membre de la même association que celle de l’église Le Flambeau a déjà mis ses locaux à leur disposition. « Ce n’est pas fini, précise M. Provencher. On n’est pas abattus. C’est une continuité avec un nouveau visage. »