Le directeur du Service de police de Granby, Bruno Grondin, et le propriétaire du restaurant St-Hubert de Granby, Donald Trudeau, invitent les citoyens à « s’engager pour une bonne cause ».

Implication du Service de police de Granby: deux causes, un événement

Les policiers de Granby optent pour une nouvelle formule cette année afin de venir en aide à des organismes de leur territoire. L’événement « S’engager pour une bonne cause », qui se déroulera au restaurant St-Hubert de Granby, permettra d’amasser des dons qui seront remis à la Fondation Ordina-Coeur et au Centre de prévention suicide de la Haute-Yamaska.

« On veut se rapprocher de la population et on veut humaniser le travail des policiers », a expliqué Bruno Grondin, directeur du Service de police de Granby, lors du point de presse annonçant la nouvelle formule, lundi matin. 

Depuis plusieurs années, une journée spaghetti était organisée au restaurant Le Plus — qui a cessé ses opérations au cours des derniers mois — et l’argent amassé était remis à la Fondation Ordina-Coeur. Celle-ci a pour mission d’offrir des divertissements de toutes sortes aux enfants hospitalisés, notamment à Granby. 

« Cette situation a été l’occasion de regarder de nouveaux horizons et de regarder pour une nouvelle formule », explique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. 

La nouvelle mouture de l’événement se déroulera donc du côté du restaurant St-Hubert de Granby, le 18 juin, pour le repas du midi et du soir.

L’argent sera remis non pas à un, mais bien à deux organismes cette année. Les dons seront répartis entre la Fondation Ordina-­Coeur et le Centre de prévention suicide de la Haute-Yamaska. Le choix de cet organisme était tout naturel pour le service de police qui a récemment dispensé à ses agents une nouvelle formation pour mieux intervenir auprès de personnes souffrant d’un problème de santé mentale, en crise ou dans un état suicidaire. 

Les policiers se sont également associés à un autre restaurateur pour la tenue de leur événement. « Il est essentiel que la rôtisserie soit impliquée dans la communauté », affirme Donald Trudeau, propriétaire du restaurant St-Hubert de Granby, qui sera l’hôte de l’activité.

Le restaurateur fera d’ailleurs un don de 500 $ à chacun des organismes.

Près de la moitié du prix du repas vendu 15 $ leur sera également versé. Ce montant donnera droit à un repas poulet au choix du rôtisseur, un breuvage et un dessert en salle à manger. Des membres du corps policier seront d’ailleurs présents pour accueillir les clients. 

Les commandes d’un minimum de six repas pourront aussi être livrées. Et les clients ne doivent pas être surpris de voir un policier arrivé avec leur repas ! « Ils vont participer aux livraisons », précise le directeur Grondin, qui ajoute que l’activité en est également une de prévention. 

L’ancienne formule de l’événement permettait d’amasser entre 3500 $ et 4000 $ chaque année, une somme amassée lors de la vente des repas, mais aussi des peluches aux couleurs du service de police.

Aucun objectif financier n’a été fixé cette année puisqu’il s’agit d’une nouvelle mouture. Les policiers espèrent tout de même « donner le plus d’argent possible », indique Guy Rousseau.