Une station-service Ultramar et une franchise de la chaîne McDonald’s seront construites à l’intersection de la route 104 et de la rue Principale.
Une station-service Ultramar et une franchise de la chaîne McDonald’s seront construites à l’intersection de la route 104 et de la rue Principale.

Il y aura un McDonald's à Farnham

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Le conseil municipal de Farnham a consenti lundi soir à la demande de permis formulé par le promoteur Picard Constructions pour implanter une station-service Ultramar et une franchise de la chaîne McDonald’s à l’intersection de la route 104 et de la rue Principale.

La demande de permis concernant le projet commercial du 850, rue Principale Ouest avait préalablement obtenu l’aval du comité consultatif d’urbanisme.

On souligne notamment « l’architecture de qualité » du projet, qui sera doté d’une « superficie d’espaces verts significative ».

La demande de permis concernant le projet commercial du 850, rue Principale Ouest avait préalablement obtenu l’aval du comité consultatif d’urbanisme.

Certaines conditions ont toutefois été imposées aux promoteurs, à savoir qu’ils devront installer une clôture le long de la limite ouest de la propriété et intégrer de la maçonnerie sur la base des colonnes de la marquise.

Farnham a toutefois fait savoir qu’elle ne délivrera un permis de construction que lorsque les promoteurs auront obtenu, de la MRC Brome-Missisquoi, un permis de débit de pointe pour le drainage du terrain, de même qu’une autorisation du ministère des Transports du Québec pour aménager les accès aux futurs commerces.

Le zonage permettait déjà l’implantation d’un projet commercial de la sorte. Celui des frères Francis et Louis-Jasmin Picard devrait d’ailleurs voir le jour en face du restaurant Tim Hortons et de la station-service Petro-Canada.

Le maire de Farnham, Patrick Melchior, estime que l’arrivée de ces deux bannières dans la municipalité est le signe que « Farnham grandit ». « C’est une bonne nouvelle économique. Pour une ville comme la nôtre, ça signifie que nous sommes en pleine émancipation. D’autres commerces vont sûrement s’ajouter dans le futur », a-t-il indiqué.

Nos démarches auprès de Picard Constructions sont demeurées sans réponse, mercredi.