Le député de Granby, François Bonnardel aurait un rôle « très important » au sein d’un éventuel gouvernement caquiste, a indiqué en entrevue le chef, François Legault, préférant toutefois ne pas s’avancer davantage à ce sujet.

«Il faut gagner Brome-Missisquoi»

La Coalition avenir Québec doit mettre la main sur la circonscription de Brome-Missisquoi pour aspirer à accéder au pouvoir, a indiqué lundi le chef du parti, François Legault, lors de son passage à La Voix de l’Est.

Avec les circonscriptions d’Iberville, Johnson, Saint-Hyacinthe et Granby dans son giron, la Coalition avenir Québec (CAQ) doit frapper un grand coup en sélectionnant celui ou celle qui tentera de se faire élire dans Brome-Missisquoi, détenue par le libéral Pierre Paradis... depuis 1980.

M. Legault a préféré laisser planer le mystère à propos de l’identité de la personne qui jouera un rôle aussi « crucial ». « Honnêtement, il n’y a rien de décidé. Mais on a plusieurs personnes, des hommes et des femmes, qui souhaitent être candidats dans Brome-Missisquoi. C’est un beau problème. C’est sûr que c’est un comté qu’il faut gagner le 1er octobre prochain si on veut former un gouvernement », a-t-il fait valoir, affirmant qu’une annonce devrait avoir lieu « au cours des prochaines semaines ».

Le nom de l’homme d’affaires Pierre Fitzgibbon a récemment circulé. En entrevue à La Voix de l’Est, ce dernier a toutefois nié être candidat de la CAQ.

«C’est sûr que [Brome-Missisquoi] est un comté qu’il faut gagner le 1er octobre prochain si on veut former un gouvernement», a souligné François Legault, en entrevue dans les locaux de La Voix de l’Est.

Le chef caquiste estime par ailleurs que les élections pourraient « se jouer » en Estrie, où il compte faire de nombreux gains. « Si on suppose que Brome-Missisquoi fait partie des Cantons-de-l’Est, il y a six comtés libéraux qui pourraient basculer à la CAQ. [...] J’ai déjà avisé mon épouse. Je vais passer beaucoup de temps dans la région cet été. » En ce qui concerne l’ADN des futurs candidats, la CAQ dit miser sur trois priorités. « On cherche des gens qui connaissent bien l’économie, l’éducation et la santé », a mentionné M. Legault.

Pilier
Bien qu’il n’ait pas voulu s’avancer précisément sur les éventuelles prochaines responsabilités du député de Granby, François Bonnardel, advenant sa réélection au sein d’un gouvernement caquiste, François Legault le qualifie de « pilier ». « C’est notre leader [parlementaire], [...] un excellent communicateur issu du monde des affaires. [...] Granby est le meilleur comté. Il rend jaloux tous ses collègues, car c’est lui qui a la plus grosse majorité. [...] François aura un rôle très important dans un éventuel gouvernement de la CAQ. »

Décentralisation
Depuis l’abolition des agences de santé en 2015, Granby est dans le giron du CIUSSS de l’Estrie. Or, plusieurs services dans cette vaste sphère relèvent toujours de la Montérégie. La CAQ serait en faveur d’une décentralisation des pouvoirs décisionnels. « Ici, on est à cheval entre deux régions dans deux immenses CIUSSS [et CISSS]. Ce n’est pas l’idéal. [..] Il faut laisser le choix des moyens à tous les établissements. Il n’y a pas de raison que le CH [centre hospitalier] de Granby soit obligé de demander la permission sur comment utiliser son budget », a dit M. Legault, précisant toutefois que sa formation ne « jouerait pas dans les structures » en place.

De son côté, François Bonnardel a affirmé que la MRC de la Haute-Yamaska « travaille à ce qu’il y ait une région spécifique [en santé] à Granby ».

M. Legault a aussi été appelé à se prononcer à propos du CHSLD Horace-Boivin. Notons que la construction du nouveau centre d’hébergement de Granby devait entraîner la fermeture du CHSLD de Waterloo, jugé trop vétuste pour une mise à niveau. Cette décision a engendré une vaste levée de boucliers dans la région. Après des mois de tractations, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a confirmé le 26 janvier que le futur CHSLD disposera de 176 places. Il a également annoncé le maintien de 22 des 43 lits de soin de longue durée au CHSLD de Waterloo, ce qui nécessitera des travaux de l’ordre de 4,8 M$. Cette décision tiendra-t-elle advenant que la CAQ prenne le pouvoir ? « Oui, on maintiendra Horace-Boivin, a-t-il confirmé. D’ailleurs, en campagne électorale, on va annoncer un programme spécial pour les CHSLD. »

LE GRANBYEN KEVIN PAQUETTE IMPRESSIONNE SON CHEF

En ce qui concerne l’aile jeunesse du parti, M. Legault ne tarit pas d’éloges à propos de son président, le Granbyen Kevin Paquette. 

« Il impressionne tout le monde. Samedi dernier, il a livré tout un discours [devant des partisans]. Les gens avaient la chair de poule. Kevin, c’est une fierté. À 21 ans, c’est le genre de jeune pour lequel la CAQ travaille. On le consulte quand vient le temps de choisir nos priorités. »