Il a soutiré 63 000$ à ses clients de Rougemont et de Waterloo: un conseiller financier radié pour dix ans

Un conseiller financier malhonnête ayant sévi dans la région vient d'être radié pour dix ans par la Chambre de la sécurité financière (CSF) et doit maintenant rembourser les 63 000 $ qu'il a subtilisés à quatre de ses anciens clients. C'est au terme d'une enquête menée par le bureau de Caroline Champagne, syndique de la CSF, qu'une requête en radiation provisoire a été déposée. Dans cette requête, la syndique qualifie « d'extrêmement troublants » les faits reprochés à l'individu.
Naraindath Marapin a été reconnu coupable des cinq chefs d'infractions enregistrés dans la plainte disciplinaire, soit de s'être placé en situation de conflit d'intérêts en empruntant des sommes d'argent à des clients et de s'être approprié une partie ou la totalité des sommes empruntées à des clients. 
Un avis de la Direction principale des opérations d'encadrement de la distribution de l'Autorité des marchés financiers datant d'avril 2013 stipule notamment que l'intimé avait fait l'objet de « mesures disciplinaires internes importantes » de la part de son employeur, la firme Placements Financière Sun Life (Canada) inc. L'entreprise a en effet reçu des plaintes écrites par des consommateurs floués par M. Marapin et a mis fin au contrat d'emploi de celui-ci le 1er mars 2013, après une enquête interne.
Malversations
Les faits reprochés à M. Marapin et dont il a été reconnu coupable concernent quatre de ses clients, qui demeurent à Rougemont et à Waterloo. Tout d'abord, à la mi-juin 1998, le conseiller financier s'est placé en situation de conflits d'intérêts en empruntant de deux clients de Rougemont, « N.M. » et « C.M. », la somme de 5000 $ en promettant de les rembourser le plus rapidement possible. « Il a prétexté avoir besoin de cet argent pour sa fille handicapée et pour faire face à ses difficultés financières », peut-on lire dans la décision de la CSF.
Tous les détails dans notre édition de vendredi