La péquiste Marie Bouillé était de passage hier au Centre d'action bénévole de Monnoir, à Marieville.

Iberville : Marie Bouillé dénonce une «campagne de peur»

La députée sortante et candidate péquiste d'Iberville, Marie Bouillé, dénonce une «campagne de peur» qui semble sévir depuis quelques jours dans la circonscription.
«À ma grande surprise, depuis le début de la semaine, il circule de fausses rumeurs, a indiqué Mme Bouillé lors d'un entretien avec La Voix de l'Est. La première, c'est que les chèques de pension seraient coupés si le Parti québécois prenait à nouveau le pouvoir. On m'a questionnée tous les jours là-dessus et des gens sont inquiets. C'est complètement faux et sans fondement!»
Rappelant qu'elle a fait de la lutte à l'intimidation un de ses chevaux de bataille, la députée sortante dénonce le fait qu'on s'attaque à elle en s'adressant à des gens plus vulnérables.
Tous les détails dans notre édition de samedi