Ce projet a connu de multiples rebondissements au fil des années depuis sa création au département de pédiatrie de l’Hôpital Fleurimont en 2004.
Ce projet a connu de multiples rebondissements au fil des années depuis sa création au département de pédiatrie de l’Hôpital Fleurimont en 2004.

Huit projets d’infrastructure seront priorisés en Estrie

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
La construction du Centre mère-enfant et de l’urgence du CIUSSS de l’Estrie-CHUS figure en haut de la liste estrienne des projets d’infrastructure visant la relance de l’économie du Québec.

En point de presse, mercredi, le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, Christian Dubé, a annoncé que 202 projets au Québec pourront bénéficier de mesures d’accélération.

Le projet de loi 61 visant la relance de l’économie du Québec et l’atténuation des conséquences de l’état d’urgence sanitaire déclaré en raison de la pandémie de la COVID-19, priorise huit projets en Estrie et un neuvième qui est mitoyen entre les régions administratives de l’Estrie et de la Montérégie.

La Société québécoise des infrastructures (SQI) qui est gestionnaire du projet de construction du Centre mère-enfant et de la salle d’urgence de l’hôpital Fleurimont du CIUSSS de l’Estrie-CHUS avait confirmé à La Tribune à la mi-mai que les travaux devaient commencer en 2020.

Ce projet a connu de multiples rebondissements au fil des années depuis sa création au département de pédiatrie de l’Hôpital Fleurimont en 2004.

Ce projet prévoit la construction d’un bâtiment d’environ 26 394 mètres carrés, qui accueillera les départements consacrés à la jeunesse et à la famille, soit la pédopsychiatrie, la pédiatrie, la maternité, la néonatologie, de même que la nouvelle salle d’urgence.

La SQI a lancé en janvier 2017 un appel de propositions pour la construction d’un bâtiment évalué à 198 M$. La SQI n’a alors reçu qu’une seule soumission qui dépassait de plusieurs dizaines de millions le budget fixé à 198 M$ dans le cadre du premier appel de propositions. L’appel d’offres a alors été annulé.

Le projet n’a été relancé qu’en mars 2019 alors que la SQI a repris les appels d’offres « en lots » plutôt qu’un appel d’offres pour l’ensemble du projet.

Outre ce projet d’envergure, la construction de maisons des aînés sont prévues à Magog, Sherbrooke, à Coaticook et à Granby est prévue dans le cadre du projet de loi 61.

Un nouveau centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) à Lac-Mégantic est aussi au programme.

Le document ministériel prévoit aussi la construction de nouveaux postes de la Sûreté du Québec à Dunham et à Waterloo.

La phase 4 de la construction de l’autoroute 35 entre Saint-Armand et la frontière américaine est aussi prévue dans le cadre des projets d’infrastructure pour la relance du Québec.