Le bureau de Bienvenue Patenaude, huissiers de justice, à Granby.

Huissier poursuivi pour fraude: les parties s’entendent hors cour

Une entente hors cour est survenue dans la poursuite civile intentée par un huissier de Granby contre son ancien associé, qu’il accusait de fraude.

Robert Patenaude, demandeur avec sa conjointe et employée Chantal Pomerleau, reprochait à Michel Bienvenue d’avoir volé d’importantes sommes à leur bureau d’huissiers grâce à un système de double facturation et en falsifiant des documents. Il réclamait 1 175 000 $.

Au soutien de sa requête, le couple a enregistré le défendeur à son insu aux bureaux de Bienvenue Patenaude, huissiers de justice, à Granby. M. Bienvenue y évoque les stratagèmes utilisés en compagnie de sa conjointe Louise Dagenais, aussi poursuivie. Une saisie avant jugement a été exécutée à leur domicile à la fin de décembre.

Mais les parties en sont venues à un règlement. En échange d’une somme non divulguée, les demandeurs ont accepté de laisser tomber leur poursuite. L’entente leur laisse toutefois un goût amer.

« On ne récupérera jamais l’argent qu’on a perdu, affirme Mme Pomerleau. On n’avait pas d’option. Il (M. Bienvenue) n’avait que sa maison. »

Le défendeur leur a tout avoué « sauf les montants », dit-elle, et offert de travailler encore pour le couple pendant deux ans afin de les rembourser, ce qui a été refusé.

« Il n’était pas question qu’on travaille encore avec lui », dit Mme Pomerleau, surtout dans un contexte où le bureau d’huissiers cherche à retrouver sa santé financière. M. Patenaude n’a pas rappelé La Voix de l’Est.

Pas de commentaire
Joint par La Voix de l’Est, Michel Bienvenue n’a pas voulu commenter l’issue du litige. « Je vous demanderais de ne pas me rappeler », a-t-il dit. Il n’a pas été possible de joindre son avocat, Me Jocelyn Bélisle, mercredi.

Chantal Pomerleau espère que « justice se fasse du côté du syndic » puisque leur plainte à la police n’a jamais abouti. Le fait que les enregistrements ont été faits en l’absence des demandeurs pose problème au niveau juridique, a-t-elle compris.

La Chambre des huissiers de justice du Québec enquête présentement sur M. Bienvenue. Entre-temps, il a remis son insigne. Le président du syndic de la Chambre, François Leblanc, n’a pas rappelé La Voix de l’Est mercredi.