« Nous connaissions les salaires avant d’être élus ou réélus en 2017. Ils ne reflètent pas tout ce qu’on fait, mais on a accepté de travailler pour ces salaires [...] », soutient le maire de Brigham Steven Neil.

Hausses de salaires minimes pour les élus de Brigham

Les membres du conseil municipal de Brigham verront leur salaire augmenter de 7,49 %. La hausse représente 682,80 $ pour le maire Steven Neil et 227,40 $ pour les six conseillers. Les élus pourraient les hausser de nouveau, de façon substantielle cette fois, mais seulement en 2021, année où ils devront défendre leur poste lors des élections municipales.

« Nous connaissions les salaires avant d’être élus ou réélus en 2017. Ils ne reflètent pas tout ce qu’on fait, mais on a accepté de travailler pour ces salaires. On ne peut en cours de route changer ça sans en avoir parlé durant la campagne électorale. Les citoyens seraient en droit de nous critiquer », explique M. Neil.

En séance mardi soir, les membres du conseil municipal devaient adopter une résolution pour faire passer le salaire du maire de 9109,66 $ à 9792,46 $ et son allocation de dépenses de 4554,83 $ à 4896,23 $, soit la moitié de son salaire. Ils devaient aussi entériner une résolution pour hausser de 3036,54 $ à 3263,94 $ le salaire des conseillers et de 1518,27 $ à 1631,97 $ leur allocation de dépenses. La hausse de l’allocation de dépenses permettra aux élus d’absorber l’imposition de celle-ci par le gouvernement fédéral. Plusieurs conseils municipaux ont voté des augmentations leur salaire pour tenir compte de cette nouvelle donne fiscale.

Question délicate

La question de la rémunération des élus municipaux est toujours délicate, estime M. Neil. Alors que des conseils des municipalités voisines haussent de manière draconienne les salaires de ses membres — Bromont propose une hausse de 61 % pour son maire et celui de Farnham vient d’obtenir une augmentation de 29 % —, le conseil de Brigham n’entend pas emboîter le pas. « Si on le fait, et on va devoir en parler entre nous, ça ne sera pas avant 2021. Les citoyens pourront décider lors des élections si c’est raisonnable qu’on soit payés plus pour faire le travail. Avant ça, je ne veux pas embarquer dans cette discussion. »

Quant aux conseils municipaux qui votent de telles augmentations, M. Neil salue leur courage de le faire compte tenu de l’impopularité de ces décisions auprès des citoyens. Il s’interroge cependant sur le moment choisi. « Les élus municipaux sont sous-payés, il n’y a pas de doute là-dessus. Mais je suis un peu mal à l’aise d’augmenter les salaires en milieu de mandat comme ça. Il faut préparer les gens avant de le faire », a-t-il commenté.

Le conseil de Brigham demandera à la direction générale de préparer une analyse comparative des salaires versés aux élus dans des villes de taille semblable avant de prendre une décision, a dit le maire.

La municipalité de Brigham compte 2337 habitants.