Le maire de Farnham, Patrick Melchior, a fait savoir que la dernière hausse salariale des élus date d’au moins 2008.

Hausse salariale de 29 % pour le maire de Farnham

Le maire de Farnham, Patrick Melchior, verra son salaire augmenter de près de 30 % en 2019, passant ainsi de 34 000 $ à 44 000 $ annuellement. Le salaire des conseillers municipaux a également été revu à la hausse. La rémunération des élus n’avait pas été revue depuis au moins 10 ans à Farnham.

« On avait un retard. L’idée est d’avoir un salaire juste pour le travail qu’on fait, a indiqué le maire lors de la séance du conseil municipal, lundi soir, pour expliquer la hausse salariale. Le but n’est pas de devenir riche, mais d’avoir un salaire équitable. »

Une allocation de fonction de 16 500 $ lui est aussi versée. Ce montant demeure toutefois inchangé, c’est-à-dire qu’il s’agit de la même somme que lors des années passées.

Les conseillers municipaux auront également un salaire plus élevé en 2019. Ils se sont accordé une hausse salariale de 19 %, passant ainsi de 11 327 $ à 13 500 $ annuellement. Leur allocation de fonction demeure inchangée à environ 5600 $ annuellement. Cette allocation est d’ailleurs imposable depuis cette année.

Le salaire des élus municipaux suivra ensuite la même hausse que celle accordée aux employés cols bleus et cols blancs de Farnham.

Étude comparative

Le maire, qui a quitté son emploi pour occuper ses fonctions de premier magistrat à temps plein, a précisé qu’aucune hausse salariale n’avait été accordée depuis au moins 2008 à Farnham. Afin de déterminer la hausse à accorder, les élus ont comparé leurs traitements à ceux des élus de sept autres municipalités ayant une population et une richesse foncière uniformisée similaires, selon les données de 2018. Un tableau a d’ailleurs été présenté aux citoyens.

À Farnham, on compte 9361 habitants et la richesse foncière est de 850 343 594 $. La rémunération de base du maire — avant la hausse de son salaire votée lundi — était de près de 34 000 $.

La Ville de Montmagny, dans la région de Chaudière-Appalaches, compte 11 267 citoyens, sa richesse foncière est de 1 066 314 948 $ et le maire a une rémunération annuelle proche de 58 000 $, soit 22 000 $ de plus que le maire de Farnham, avant son augmentation de salaire.

Autre exemple. À Coaticook, le maire d’une population de 8923 âmes et d’une ville ayant une richesse foncière de 931 100 034 $ a un salaire annuel de 42 579 $.

Du côté de Mont-Joli, une municipalité du Bas-St-Laurent comptant 6233 citoyens et où la richesse foncière est de 500 779 990 $, le maire a un salaire annuel de 44 033 $.

Un commentaire

Au terme de la présentation et de l’adoption du Règlement relatif au traitement des élus municipaux, un seul citoyen parmi la vingtaine de personnes présentes s’est exprimé à propos de la hausse salariale. « Votre salaire, vous n’avez pas à le justifier avec le travail que vous faites. Pas pour moi en tout cas », a mentionné Denis Riel, un citoyen et homme d’affaires de Farnham.