Le maire de Rougemont, Alain Brière

Hausse de taxes à Rougemont

Même si le conseil a opté pour le statu quo concernant les taux de taxes foncières, les Rougemontois devront débourser davantage en 2017 pour financer des « projets spéciaux », a-t-on appris lundi soir.
En effet, si les taux de taxation foncière pour les résidences, les terrains vacants, les immeubles de six logements et plus et les propriétés agricoles restent inchangés en 2017 à 0,44 $ par tranche de 100 $ d'évaluation, le taux de taxe pour les projets spéciaux décrété par Rougemont passe de deux à cinq cents pour la même valeur foncière. « Sur une maison de 200 000 $, ça représente une hausse de 60 $ », a illustré le maire Alain Brière.
En 2017, Rougemont compte utiliser cette taxe pour financer les travaux de réfection de la Petite-Caroline, entre autres.
À titre d'exemple, la construction de la nouvelle caserne de pompiers, le réaménagement de la bibliothèque municipale et les rénovations au 11, chemin de Marieville font partie de ces « projets spéciaux » qui ont été financés à même la taxe y étant dédiée et à un fonds spécial.
Pour 2017, Rougemont a adopté un budget de 3 413 465 $, une hausse de 1,88 % par rapport à cette année. Pour équilibrer le tout, une somme de 30 000 $ a été pigée à même les surplus.
Projets
Dans son programme triennal d'immobilisations 2017-2018-2019, Rougemont prévoit investir­ près de 3,5 millions.
Au cours des trois prochaines années, on prévoit entre autres investir 25 000 $ annuellement pour remplacer les lampadaires et 12 500 $ pour renouveler l'équipement des pompiers de la municipalité.
L'an prochain, les travaux de voirie accapareront 871 950 $ des 1,82 million de dollars prévus au PTI ; on en investira la moitié moins l'année suivante, et plus d'un demi-million de dollars en 2019.
Les réfections de conduites d'eau et l'installation d'un nouveau puits dans le secteur de la Montagne coûteront pour leur part 471 700 $ en 2017. Des investissements de l'ordre de 388 500 $ se pour­suivront en 2018, mais seulement 70 000 $ seront affectés à ce poste budgétaire dans deux ans.
La construction d'un nouveau centre de loisirs est dans les cartons. Le projet de 850 000 $ est toutefois conditionnel à l'obtention d'une subvention du gouvernement ; l'apport de la municipalité se chiffrerait alors à 400 000 $.
Enfin, Rougemont compte se doter d'un module de jeux d'eau en 2018 au coût de 100 000 $.