La valeur du parc immobilier de Lac-Brome est désormais de 1,52 milliard de dollars.

Hausse de la valeur des résidences de 9,35 % à Lac-Brome

La Ville de Lac-Brome a pris connaissance du nouveau rôle triennal d’évaluation foncière. La valeur de son parc immobilier atteint un nouveau sommet, passant de 1,39 milliard de dollars à 1,52 milliard, ce qui correspond à une augmentation moyenne de 9,34 % au rôle.

Si la valeur globale des résidences a grimpé de 9,35 %, celle des immeubles de six logements et plus ont connu une hausse de 3,41 %. La valeur des édifices non résidentiels connait une variation positive de 6,86 % et celle des bâtiments industriels augmente en moyenne de 2,44 %. Les terres et bâtiments agricoles valent 10,67 % de plus. Enfin, les prix des quelques terrains vagues desservis ont augmenté de 30,02 %. Le marché résidentiel, « c’est notre grosse base fiscale, souligne le directeur général de la MRC, Gilbert Arel. Contrairement à Bromont, on n’a pas un gros quartier industriel même s’il y a KDC et le Canard du Lac Brome. Le marché immobilier est très sain en ce moment à Lac-Brome, donc probablement que les maisons, surtout celles près du lac, se vendent plus cher que l’évaluation. Quand l’évaluateur fait son travail, il se base sur le marché. »

Ce rôle ne veut pas dire que l’ensemble du parc immobilier connait la même croissance. Chaque adresse a une évaluation précise qui sera disponible sur le site web de la Ville à compter du lundi 15 octobre. Cette dernière s’attendait à une hausse de 5 ou 6 %, mais le conseil municipal devra composer avec cette augmentation dans le processus budgétaire.

« Les élus ont toujours, dans le passé, atténué les hausses du rôle d’évaluation par une baisse du taux de taxe, indique M. Arel. Ça va être quoi l’ampleur, je n’en sais rien. C’est clair qu’il y aura une diminution du taux de taxe. »

Les élus et le directeur général attendent les détails de la nouvelle évaluation afin d’effectuer une analyse par secteur.

Les citoyens en désaccord avec leur nouvelle évaluation foncière pourront faire une demande de révision d’ici le 30 avril 2019.