Les propriétaires de l’épicerie zéro déchet Orange Coco, Catherine Girard et Isabelle Guilmain, installeront un bac pour récupérer les emballages vides de friandises d’Halloween.

Halloween : Orange Coco prête à ramasser les emballages de friandises

L’épicerie zéro déchet Orange Coco à Granby propose d’offrir une deuxième vie aux emballages de friandises qui se multiplieront, Halloween oblige. L’endroit sera l’un des points de chute où il sera possible d’y déposer les emballages vides, afin qu’ils soient recyclés.

« Chaque petit geste compte. En partant cette initiative, ça va peut-être faire une grande vague », affirme l’une des deux copropriétaires du commerce de la rue Empire, Catherine Girard.

Son associée, Isabelle Guilmain, a récemment vu une publication sur les réseaux sociaux des fondateurs du projet Effet PH. Ceux-ci se sont associés avec différentes entreprises et institutions, principalement des Cantons-de-l’Est, pour faire le ramassage des emballages de chocolats et bonbons d’Halloween. Mme Guilmain affirme avoir tellement aimé l’idée qu’elle les a contactés afin qu’Orange Coco soit également un point de chute.

Les écocentres de Granby et de Waterloo figurent aussi dans la liste des endroits où il sera possible de déposer ces emballages. Le tout sera par la suite confié à l’entreprise Terracycle, spécialisée dans la revalorisation des déchets difficiles à recycler, selon Effet PH, qui se définit comme « médium d’inspirations et éducatif auprès des personnes désirant apporter un changement à leur mode de vie de consommation, voulant avoir un impact positif sur l’environnement et désirant mener une vie satisfaisante ».

Orange Coco a invité sa clientèle sur sa page Facebook à venir déposer ses emballages de friandises dans le bac qu’elle installera à cet effet jusqu’à la mi-novembre. Et la nouvelle a suscité de l’enthousiasme. Elle a été partagée à près de 200 reprises. Les deux associées ont aussi passé le message aux écoles que fréquentent leurs filles.

« Malgré le zéro déchet, l’Halloween, ça demeure une fête pour les enfants, estime Catherine Girard. Des bonbons en vrac, ce n’est pas hygiénique dans les sacs d’Halloween. Mais c’est possible d’être écoresponsables en s’assurant que les emballages de bonbons soient recyclés. »