Guy Patenaude a rencontré des citoyens mardi pour qu'ils signent son bulletin de mise en candidature pour la mairie de Cowansville.

Guy Patenaude songe à la mairie de Cowansville

Une course à quatre se dessine à la mairie de Cowansville. Aux noms de Sylvie Beauregard, de Corinne Labbé et de Réjean Lehoux, Guy Patenaude pourrait bientôt ajouter le sien.
L'ancien conseiller du quartier Ruiter et candidat à la mairie en 2013 a rencontré des citoyens mardi pour leur faire signer son bulletin de candidature. « J'ai le goût, j'ai du temps et j'ai une belle expérience à offrir aux citoyens », a-t-il affirmé lorsque joint par La Voix de l'Est.
S'il ne veut pas confirmer qu'il déposera bel et bien son bulletin de candidature à la présidente des élections d'ici le 6 octobre, M. Patenaude souligne que sa démarche est sérieuse. À moins d'un événement imprévu, comme la maladie, dit-il, il sera sur les rangs. « Je veux rencontrer les gens, prendre le pouls de la population pour voir s'il y a de l'intérêt pour ma candidature. Mais c'est clair que ça m'intéresse. »
M. Patenaude, qui a 75 ans, s'est fait discret depuis sa défaite contre le maire Arthur Fauteux en 2013. Il avait alors récolté 28 % des votes. « Je n'ai assisté à aucune assemblée du conseil. Je ne voulais pas jouer à la belle-mère. On a élu des gens au conseil et c'était à eux de prendre des décisions. Ce n'était pas à moi de leur dire quoi faire. »
Il importe, soutient M. Patenaude, qu'une personne d'expérience succède à M. Fauteux. Les trois candidats en lice, dit-il, n'ont pas son bagage politique. Il rappelle qu'il a été maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, près de Lacolle, de 1993 à 1997 et conseiller à Cowansville de 2009 à 2013. « Je connais la poutine municipale », illustre-t-il.
Niveau de la dette
Comme à l'époque où il représentait le quartier Ruiter au conseil, M. Patenaude dit s'inquiéter du niveau de la dette. Il croit qu'elle ne devrait pas excéder les 20 millions de dollars. « On en avait parlé au conseil. On ne devait pas l'augmenter », dit-il. « Il faut l'abaisser. Ça va devoir être un des objectifs du prochain conseil. »
En date du 31 décembre 2016, la dette de la Ville était de 26 955 746 $. Le montant n'inclut pas les emprunts contractés cette année pour financer la part de la Ville dans des travaux d'infrastructures.
M. Patenaude dévoilera son programme électoral dès la fin de la période des mises en candidature, soit le 6 octobre.