Si quelque 1200 bénévoles mettent l’épaule à la roue, tenir la Guignolée représente des dépenses importantes pour SOS Dépannage, qui peut compter sur la contribution financière de commanditaires tels qu’Economax de Granby et Bow Groupe de plomberie.

Guignolée de SOS Dépannage: petit don, grande différence

Pendant qu’on prépare tranquillement la liste de cadeaux à offrir à ses proches, SOS Dépannage rappelle à la population de ne pas oublier les moins nantis à l’approche de Noël. L’organisme a lancé mardi sa traditionnelle Guignolée, qui aura lieu cette année le dimanche 2 décembre.

Pas moins de 36 000 sacs identifiés aux couleurs de la Guignolée seront distribués dans le Publi-Sac, cette semaine. Des centaines de bénévoles arpenteront les rues de Granby, Saint-Paul-d’Abbotsford, Saint-Alphonse-de-Granby et Roxton Pond pour les récupérer bien garnis.

La banque alimentaire avait reçu près de 80 tonnes métriques de denrées l’an dernier, sur un objectif de 90 tonnes qui demeure le même cette année. À cela s’ajoutent environ 100 000 $ en dons, qui ont permis l’achat de denrées manquantes et d’offrir du dépannage alimentaire à 6891 personnes, en plus de garnir les garde-manger d’une cinquantaine d’organismes de la région. En 2016, près de 89 tonnes de denrées avaient nourri 7894 personnes et aidé 44 organismes de la région.

Si ces quantités paraissent énormes, elles ne suffisent plus à nourrir tous les prestataires de services de SOS Dépannage durant toute une année. Malgré le plein-emploi, de nombreux ménages n’arrivent pas à assurer leur sécurité alimentaire, c’est pourquoi la demande est toujours aussi présente, précise Éric Vachon, représentant de SOS Dépannage. 

« Personne n’est à l’abri d’une séparation, d’une maladie ou d’un accident de travail ou de la route », souligne-t-il, ajoutant que d’autres gens ne sont pas aptes à aller sur le marché du travail en raison de problématiques de santé diverses.

De plus, après quelques mois, certains produits d’hygiène, le lait maternisé et des articles pour les boîtes à lunch d’écoliers, par exemple, sont en rupture de stock, forçant l’organisme à en racheter afin d’offrir des boîtes complètes. 

On invite du même coup les donateurs à vérifier la date de péremption des aliments avant de les mettre dans leur sac. Les produits alcoolisés sont aussi rejetés. « La Guignolée, ce n’est pas le moment de faire le ménage de son garde-manger », ajoute M. Vachon.

Il rappelle aux gens qu’ils n’ont pas à hésiter à demander leur permis de sollicitation aux bénévoles qui cogneront à leur porte, dimanche. D’ailleurs, aucune collecte ne sera organisée au nom de la banque alimentaire vendredi ou samedi, précise-t-il.

La banque alimentaire avait reçu près de 80 tonnes métriques de denrées l’an dernier, sur un objectif de 90 tonnes qui demeure le même cette année.

Bénévolat en direct

L’an dernier, l’imposant triage avait été diffusé en direct sur Facebook afin de démontrer l’ampleur de la tâche qui occupera des centaines de bénévoles pendant trois jours entiers. Cette année, de petites capsules similaires seront produites durant la collecte et pendant le triage, de même qu’en cuisine, afin de documenter le processus entier de la Guignolée.

« Il y a une grosse partie de la Guignolée que les gens ne voient pas, explique Éric Vachon. Je veux que la population puisse réaliser à quel point il s’agit d’une gigantesque opération qui demande beaucoup d’huile de coude. »

Et si quelque 1200 bénévoles mettront l’épaule à la roue, que ce soit dans les rues ou au centre de tri, de dimanche à mardi, tenir la Guignolée représente des coûts de 15 000 $ pour SOS Dépannage, notamment en publicité, pour l’achat de sacs et la location de l’équipement nécessaire à la collecte des denrées. 

Une contribution financière de commanditaires est donc essentielle pour l’organisme, qui a pu compter sur un appui de 5000 $ du magasin Économax de Granby pour une troisième année consécutive. Bow Groupe de plomberie a égalé la mise. 

D’autres commanditaires, dont Maxi, Huyndai Granby, Mercedes-Benz Granby, Granby Chevrolet et Élégance Acura ont permis de boucler le budget.

Il sera aussi possible d’apporter les denrées directement chez SOS Dépannage jusqu’à la mi-janvier, ou de les laisser dans les bacs identifiés à cet effet dans les épiceries et supermarchés.

Les dons en argent sont aussi acceptés, en personne ou en ligne, sur le site de l’organisme : www.sos-depannage.org.