Sami Aumont et Laurence Brunelle, propriétaires des Petits trésors, ont présenté leur pain avoine et miel sans gluten aux Grands prix DUX.

Grands prix DUX: un pain granbyen recherché

Meilleur vendeur à la boutique des Petits trésors, située sur la rue Court à Granby, le pain avoine et miel sans gluten et sans allergène est finaliste dans la catégorie prix du public, dans la catégorie « produit », du concours des Grands prix DUX, qui vise notamment à promouvoir les saines habitudes alimentaires.

« Notre pain est trois ou quatre fois plus nutritif que le pain sans gluten classique, souligne le boulanger de la jeune entreprise, Sami Aumont. C’est pour ça qu’on a décidé de le mettre en valeur en l’inscrivant au concours. Le tiers de notre chiffre d’affaires provient de ce pain-là. Il est très populaire. J’en fais autour de 200 à 250 par semaine. »

Avant d’être satisfait de sa recette, le jeune homme de 27 ans a fait 75 essais infructueux. « Il faut être persévérant parce que, des fois, on avait le goût de tout laisser tomber, confie la pâtissière et copropriétaire, Laurence Brunelle, aussi conjointe de M. Aumont. Ça coûte cher, aussi ! Ce sont des ingrédients que tu jettes à chaque fois. »

Mais voilà que la bonne combinaison des ingrédients a été trouvée. « Et je modifie la recette encore un peu, ajoute le boulanger. Normalement, un pain artisanal de base n’a que quelques ingrédients. Pour un pain sans gluten, il faut que tu mélanges 13 ingrédients, au minimum. »

Cependant, la combinaison des ingrédients dans la farine n’est pas la même pour les autres produits qu’ils cuisinent.

En plus d’être le meilleur vendeur en boutique, ce pain est distribué dans quelques boutiques spécialisées et pourra être dégusté par encore plus de gourmands dans quelques semaines. Le pain avoine et miel du duo d’entrepreneurs nés sera en effet distribué à plus grande échelle grâce à un distributeur en hôtellerie, en restauration et en institution. « On va faire près de 800 pains par semaine », expose M. Aumont. Une croissance qui nécessitera probablement l’embauche d’un autre boulanger.

« Il fallait aller ailleurs. Avoir pignon sur rue, c’est bien, mais ce n’est pas là qu’on fait tant nos sous, reprend Mme Brunelle. Il faut qu’on aille ailleurs pour être plus rentable. »

Reconnaissance

Devant ce succès, il allait de soi de présenter ce projet aux Grands prix DUX, « qui récompense les entreprises, les OBNL, les associations corporatives, les villes et les institutions qui améliorent l’état de santé des populations par l’alimentation », peut-on lire dans les règlements du concours.

Le vote du public est ouvert jusqu’au 19 janvier. Le pain d’avoine et de miel est finaliste parmi une vingtaine de produits.

Pour voter, il suffit de se rendre sur le site programmedux.com et de cliquer sur le lien du concours, en page d’accueil. L’internaute doit voter pour un candidat dans chaque catégorie — communication, précurseur, produit et projet — pour que ses choix soient enregistrés.

Le vote du public en ligne et le vote du jury consommateur sont combinés et ont une valeur respective de 40 % et 60 % sur la note finale.

Il n’y a pas de prix particulier à remporter, outre la reconnaissance et la publicité générée par le programme DUX.