Près de 400 personnes ont pris part à la deuxième édition de la Grande marche.

Grande marche du défi Pierre Lavoie: les saines habitudes de vie à l’honneur

Près de 400 personnes ont participé à la Grande marche du défi Pierre Lavoie à Cowansville, dimanche matin. La deuxième mouture de l’événement a attiré quelques dizaines de personnes de plus que l’an dernier.

À Cowansville, comme dans plusieurs autres villes au Québec, la municipalité a décidé d’organiser elle-même l’événement depuis l’an dernier.

« C’est une belle occasion d’inciter les gens à sortir et faire du sport. En même temps, ça permet aux citoyens de constater que nous avons de beaux attraits à Cowansville et de belles installations », assure la mairesse Sylvie Beauregard, qui s’était bien emmitouflée pour prendre part à la marche.

Le directeur du Service des loisirs et de la vie communautaire, Alain Dion, était satisfait de voir qu’autant de ses concitoyens, peu après 10 h, semblaient avoir répondu à l’appel. « L’année passée, il y avait eu beaucoup d’inscriptions, mais la température était froide et plusieurs avaient décidé de ne pas venir. Cette année, c’est encore frais, mais beaucoup plus confortable et on devrait être un peu plus nombreux. »

Difficile d’obtenir un décompte exact des participants. L’organisation attendait initialement plus de 350 personnes et a décidé de retarder de quelques minutes le départ de la marche prévue à 10 h 30 puisque des marcheurs continuaient d’affluer.

« L’idée est avant tout de faire la promotion des saines habitudes de vie et c’est pour cela que nous avons des kiosques d’entreprises qui épousent cette mission », ajoute Alain Dion.

L’organisation de la marche a bonifié l’événement de cette année avec la conférence de Pierre Beauregard, sportif et écrivain qui s’est lancé dans la promotion de son approche unique de la pratique sportive. « Son propos est très intéressant parce qu’il souhaite mettre de l’avant avant tout le plaisir de faire du sport », précise Alain Dion. Les marcheurs ont pu assister à la conférence d’une quarantaine de minutes au retour de l’activité.

5 kilomètres

Toutes les raisons étaient bonnes pour prendre part à la marche. Si l’objectif initial était d’inciter jeunes et moins jeunes à bouger, plusieurs d’entre eux étaient déjà bien conscients de l’importance de l’activité physique. « Nous sommes vendus au sport. La marche et le vélo font partie de notre quotidien, d’ailleurs on approche les 1200 kilomètres cette année. Pas besoin de nous convaincre, mais on a incité nos amis et nos voisins à venir aujourd’hui », témoigne Nicole Lanoie qui attendait impatiemment le départ de la marche avec son amoureux.

Pour les jumelles Ghislaine et Claudine Bois, la marche est à la fois un sport et un loisir. « On se promène beaucoup pour marcher à différents endroits : Saint-Hyacinthe, Sherbrooke et ici à Cowansville. On s’arrête et on prend des photos. Ici, on espère en profiter pour se faire des contacts parce que nous ne connaissons encore personne à Cowansville », précise Claudine.

Le trajet de la marche a permis aux participants de faire le tour du lac Davignon et d’emprunter le nouveau sentier situé derrière l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. La distance totale était d’environ 5 kilomètres.

Cent une municipalités au Québec accueillaient une Grande marche ce week-end.