Un homme de 37 ans luttait toujours pour sa vie, jeudi soir, après avoir été poignardé au centre-ville de Granby. Trois suspects ont été arrêtés.

Granbyen poignardé au centre-ville: la victime dans un état critique

Trois jeunes hommes, soupçonnés d’être impliqués dans une agression armée survenue en pleine rue au centre-ville de Granby, ont été arrêtés par les policiers, jeudi après-midi. Une dizaine de personnes seraient impliquées dans l’agression. La victime âgée de 37 ans, qui a été poignardée, lutte toujours pour sa vie.

Plusieurs voitures de patrouille ont encerclé le véhicule dans lequel deux des trois suspects voyageaient, jeudi après-midi, sur la rue Saint-Urbain, entre les rues Maisonneuve et Saint-François. « C’est une interception à haut risque », précise Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

Cinq personnes étaient à bord de la voiture. Deux jeunes hommes âgés de 17 ans et 19 ans, connus des policiers, ont été arrêtés. « Ils seront rencontrés pour connaître l’implication de chacun », indique le policier Rousseau. Les trois autres personnes ont été remises en liberté.

Un troisième homme âgé de 19 ans a été appréhendé dans son appartement du centre-ville de Granby. Il est lui aussi connu des forces de l’ordre. Le trio est soupçonné d’être impliqué dans l’altercation qui a dégénéré, vers 4 h, jeudi matin, à l’intersection des rues Principale et Bréboeuf. Deux groupes sont impliqués dans la querelle dont on ignore le mobile. Un homme de 37 ans, connu des policiers, a été poignardé.

La victime a été traitée par les paramédics. Transportée d’urgence à l’hôpital de Granby, elle a été transférée au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke sous escorte policière. La gravité de ses blessures laissait toujours craindre pour sa vie, jeudi soir. On ignore si la victime connaît ses agresseurs. 

Enquête

Les policiers dépêchés sur les lieux de l’agression ont établi un périmètre de sécurité. Un technicien en scène de crime s’est rendu sur place pour prélever des éléments de preuve. Les agents ont également effectué une tournée des commerces du secteur afin de mettre la main sur les images qui auraient pu être captées par des caméras de surveillance dans l’espoir d’en apprendre davantage sur ce qui s’est produit. 

D’autres arrestations pourraient être effectuées, a fait savoir le service de police. 

Les enquêteurs sont toujours à la recherche d’informations. Toute personne qui en possède doit contacter la détective Marie-Ève Lamontagne au 450-776-8333 poste 3613 ou Échec au crime au 1-800-711-1800.