La bannière Shell pourrait s'implanter à l'angle de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte, à Granby. Un projet est à l'étude à l'hôtel de ville, a appris La Voix de l'Est.

Terres Miner: Shell lorgne le secteur

Le secteur résidentiel se développe à la vitesse grand V dans le développement des terres Miner, à Granby. A contrario, le secteur commercial prévu à l'angle de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte est au point mort. Mais les choses pourraient changer. Un projet est à l'étude à l'hôtel de ville, a confirmé l'un des promoteurs de Développement Terres Miner, Daniel Touchette.
«Si ça se passe pour le mieux avec le conseil municipal, il va y avoir une bannière Shell qui va s'implanter là», a pour sa part affirmé Jean-Philippe Morency, consultant immobilier pour l'entreprise Filgo, qui travaille sur ce projet.
L'an dernier à pareille date, la bannière Couche-Tard avait confirmé vouloir s'installer à ce carrefour achalandé. Mais elle s'est retirée du dossier. Elle n'approuvait pas certaines des technicalités imposées par la Ville pour l'aménagement futur de la rue Robitaille, explique M. Morency, qui a également travaillé sur ce projet avec Couche-Tard.
L'ajout envisagé de terre-pleins, rue Robitaille, dans l'éventualité de l'aménagement d'un carrefour giratoire à cette intersection, posait particulièrement problème, semble-t-il. Car l'accès aux futurs commerces qui s'implanteront dans le développement commercial est prévu par la rue Robitaille. Couche-Tard avait des réserves sur la fluidité de la circulation.
Sécurité
Le maire Pascal Bonin affirme que le conseil municipal n'a pas l'intention de reculer sur la question des terre-pleins, même si leur aménagement n'est pas prévu à court terme. «On ne veut pas se retrouver avec des problèmes futurs de sécurité. Nous sommes unanimes. On ne cédera pas là-dessus», dit-il.
Il semble cependant que Shell soit prête à composer avec la situation, dit Jean-Philippe Morency. Des plans ont été déposés à l'hôtel de ville, dit-il. Le dossier devrait éventuellement se retrouver à l'ordre du jour d'une séance du conseil municipal. Il serait projeté de construire à cet endroit une station-service, doublée d'un dépanneur Super Soir.
Des commerces de restauration pourraient également s'implanter dans ce secteur. Mais impossible d'en savoir plus pour le moment.
Après le retrait de Couche-Tard du projet, Jean-Philippe Morency dit avoir lui-même approché Shell à titre de consultant immobilier, car il considère le terrain «adéquat» pour ce type de commerce de proximité.
Shell posera-t-elle la première pierre du développement commercial dans ce secteur? «C'est positif, ça devrait bien aller», estime Serge Fleurent, responsable de ce volet au sein de Développement Terres Miner.