La commissaire au tourisme chez Commerce et tourisme Granby et région, Sylvie Vandal (à gauche), a pris sa retraite cette semaine. Elle est remplacée dans ses fonctions par Nancy Morin.

Sylvie Vandal part à la retraite

Changement de garde chez Commerce et tourisme Granby et région (CTGR). La commissaire au tourisme, Sylvie Vandal, a tiré un trait cette semaine sur une carrière de 28 ans dans l'industrie touristique de la région. Nancy Morin, déjà en poste depuis le 5 décembre, lui succédera.
L'heure de la retraite a sonné pour Mme Vandal et elle quitte ses fonctions avec le sentiment du devoir accompli. Avec l'inauguration du parcours d'oeuvres en nature Artria en août dernier, elle a entre autres mené à terme l'un des plus ambitieux projets qu'il lui ait été donné de piloter. 
« Le musée à ciel ouvert me tenait à coeur et il m'a fait défoncer des murs pour convaincre des maires. Je n'ai pas eu un oui en partant. J'en ai fait des présentations et des réunions », a lancé Sylvie Vandal à quelques heures d'entreprendre une nouvelle étape de sa vie. 
Ça aura pris environ six ans pour que l'idée de l'artiste Roger Lapalme prenne vie notamment grâce aux efforts soutenus de Sylvie Vandal. Aujourd'hui, l'immense musée de sculptures à ciel ouvert se déploie sur plus d'une soixantaine de kilomètres le long du réseau cyclable de l'Estriade. Une cinquantaine de monuments sont visibles. Une offre touristique unique au Québec.
Dynamisme
Au fil des ans, Sylvie Vandal a oeuvré dans le tourisme à Bromont et à Granby, dont au CLD de la Haute-Yamaska et, depuis 2008, chez Commerce et tourisme Granby et région.
Avant l'entrée en poste de Sylvain Gervais, l'actuel directeur de CTGR, elle a en outre assuré l'intérim à la direction générale. Son dada demeure toutefois le tourisme. Et selon elle, la région fait preuve d'un dynamisme enviable. 
« En tourisme, on ne peut jamais s'asseoir sur ses lauriers. Il faut toujours bonifier les produits, innover, amener de nouvelles choses, s'adapter aux clientèles qui changent de façon rapide avec les médias sociaux. Il faut être partout à la fois. Il faut faire vivre une expérience aux clients. Mais on est choyés dans la région parce qu'on a des entrepreneurs dynamiques et innovateurs, comme le Zoo de Granby et le parc de la Yamaska, avec la venue du camping, des tentes Huttopia, des chalets et des jeux d'eau. Tout le monde est toujours en mouvement pour attirer la clientèle », relève Sylvie Vandal. 
Selon elle, la région, qui peut entre autres compter sur son réseau cyclable, l'un des « réseaux vedettes » au Québec, a notamment pour atouts d'être une destination « familiale, sécuritaire et accessible ». 
Si Sylvie Vandal souhaite maintenant laisser son côté artistique s'exprimer, voyager et passer du temps avec son petit-fils, elle a néanmoins l'intention d'accepter quelques mandats occasionnels. Elle devrait ainsi demeurer sur le comité d'Artria. Ce qui fait le bonheur de Sylvain Gervais, car avec le départ de Mme Vandal, « on perd notre mémoire touristique », laisse-t-il tomber.
Nouvelle venue
Sylvie Vandal sera remplacée dans ses fonctions par Nancy Morin, qui habite la Rive-Sud, mais « adore les Cantons-de-l'Est ». Sa candidature a été retenue, selon M. Gervais, parmi la cinquantaine de curriculum vitae acheminés à CTGR. 
Mme Morin, 44 ans, est déjà en poste depuis le début du mois afin de faciliter la transition. La nouvelle venue a entre autres oeuvré au sein d'agences réceptives spécialisées en voyage de motivation et en tourisme d'affaires. Avant d'être embauchée à Granby, elle a participé à l'ouverture du centre Greenhouse de Deloitte à Montréal à titre de directrice de l'expérience-client.
À court terme, Nancy Morin poursuivra les projets en cours, mais à moyen terme, elle croit que la stratégie numérique pour positionner la destination devra être retravaillée. Mais elle est emballée par le défi. « J'ai senti que c'est une région d'accueil et qu'il y a une volonté d'innover », dit-elle.