Le porte-parole du service de police de Granby, Guy Rousseau.

Le faux enquêteur arrêté... en prison

Le faux enquêteur qui sévissait depuis quelques semaines à Granby a été épinglé... en prison. L'individu de 39 ans avait profité de sa libération conditionnelle pour loger une centaine d'appels frauduleux.
Les policiers de Granby ont reçu au cours des dernières semaines des dizaines de plaintes de citoyens qui avaient été contactés par un homme prétendant être un enquêteur d'une institution financière. Celui-ci demandait des informations sur leur carte de crédit (nom, numéro, date d'expiration) sous prétexte que le détenteur avait été victime d'une fraude. Il poussait l'audace jusqu'à menacer de bloquer leur compte si son interlocuteur ne fournissait pas les renseignements exigés.
Les policiers ont finalement identifié l'individu, qui vivait dans un appartement de Granby. Ils ont demandé une suspension de sa libération conditionnelle le 22 avril, explique Guy Rousseau, porte-parole du service de police de Granby. L'individu a aussitôt repris le chemin du pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines. Il a été arrêté quelques jours plus tard derrière les barreaux.
L'homme, qui purgeait une peine de 10 ans d'incarcération pour des incendies criminels, sera accusé ultérieurement. Malgré toutes ses manoeuvres, rien ne laisse croire qu'il a réussi à extirper le moindre dollar à l'une de ses victimes.