C'est de blanc vêtus qu'une poignée d'étudiants et de membres du personnel du Cégep de Granby ont symboliquement manifesté leur compassion et leur solidarité envers les victimes de l'attentat commis dimanche soir dans une mosquée de Québec.

Le Cégep de Granby solidaire avec la communauté musulmane de Québec

C'est de blanc vêtus qu'une poignée d'étudiants et de membres du personnel du Cégep de Granby ont symboliquement manifesté leur compassion et leur solidarité envers les victimes de l'attentat commis dimanche soir dans une mosquée de Québec.
Au Cégep de Granby, participer allait de soi, indique Michel Bélanger, adjoint à la Direction des études, responsable du Carrefour de la réussite éducative.
Ils se joignaient ainsi aux cinq établissements d'enseignement collégial qu'on retrouve dans la capitale - le Cégep Garneau, le Cégep de Lévis-Lauzon, le Cégep Limoilou, le Cégep de Sainte-Foy et le Cégep Champlain St. Lawrence­ -, qui ont pris l'initiative d'inviter leurs étudiants et leur personnel à se vêtir de blanc, vendredi. « Près de 30 000 personnes poseront ainsi un geste de solidarité et de paix, visant à offrir leurs sympathies aux familles éprouvées, aux amis et collègues, et à réaffirmer leurs valeurs », avait-on annoncé, plus tôt cette semaine.
Mise au parfum, la Fédération des cégeps a invité jeudi les 48 établissements membres de son réseau à prendre part au mouvement. 
Au Cégep de Granby, participer allait de soi, indique Michel Bélanger, adjoint à la Direction des études, responsable du Carrefour de la réussite éducative. « On trouve important de donner notre appui puisqu'à Granby, on a une communauté assez multiculturelle. Dans nos murs, on a des étudiants de différentes nationalités et religions. Une école, c'est un milieu pour se dépasser et avancer dans la vie, peu importe son âge, son sexe et sa religion », affirme-t-il.
« Ce geste vise à la fois à démontrer de la compassion envers les familles et les personnes éprouvées et à réaffirmer les valeurs d'ouverture, de solidarité, de bienveillance et de rapprochement entre les communautés qui ont cours dans les cégeps », a-t-il renchéri.
« C'est important d'être solidaires quand on est en faveur de la paix », a soulevé une employée croisée dans un corridor.
Outre Granby, les cégeps de Matane et de Trois-Rivières, entre autres, ont emboîté le pas, a-t-on appris.