Une scène parmi tant d’autres: sous l’effet du vent, un arbre imposant a été déraciné et s’est affaissé contre un immeuble d’habitation à Granby.

La nature se déchaîne dans la région

Les forts vents qui ont soufflé sur la région lundi ont causé une multitude de dommages, en plus de priver des milliers de citoyens d’électricité.
Les employés d'Hydro-Québec ont travaillé toute la journée pour rétablir le courant dans la région. On les voit ici à l'oeuvre au coin des rues Dufferin et d'Ottawa à Granby.

Des arbres déracinés, des poteaux électriques et des branches tombés sur des fils haute tension, des entrées électriques arrachées et des objets de toutes sortes qui volent au vent. En l’espace de quelques heures seulement, les pompiers de Granby ont répondu à pas moins d’une soixantaine d’appels. Les interventions ont débuté vers 2 h dans la nuit de dimanche à lundi alors que les vents violents commençaient­ à balayer la région. 

« On a fait entrer une équipe de 17 pompiers, plus les officiers-cadres. La cellule s’est gérée au niveau de la caserne », explique le directeur intérimaire du Service des incendies de Granby, Simon Boutin, précisant qu’il est rare que les pompiers reçoivent un volume aussi élevé d’appels­ en pareille circonstance.

Des équipes supplémentaires de Roxton Pond et de Shefford ont été appelées en renfort. À certaines adresses, les pompiers ont contacté Hydro-Québec puisque des fils de moyenne et haute tension avaient été touchés par des arbres ou des objets, ce qui les empêchait d’intervenir. 

Les pompiers rappellent aux citoyens d’être prudents lorsqu’un objet atterrit sur une source électrique en les contactant ou en logeant un appel à Hydro-Québec. Un citoyen a reçu une décharge électrique, lundi matin, en voulant déplacer un abri tempo qui avait frappé son entrée électrique. 

À quelques endroits, différents objets, comme des trampolines, se sont envolés avant d’atterrir parfois à quelques adresses plus loin. 

La route 112 à Shefford, à la hauteur du chemin Nord, a été fermée après que des arbres et des fils se furent retrouvés sur la chaussée, entravant la circulation. Ce n’est qu’en après-midi que les auto­mobilistes ont pu à nouveau circuler­ sur ce tronçon. 

Le stade Léo-Asselin situé à Acton Vale n’a pas été épargné : une partie de la toiture a littéralement­ été soulevée et arrachée. 

Pannes

Tous ces arbres, poteaux et fils tombés ont causé des pannes dans plusieurs municipalités de la région. Des milliers d’abonnés ont été privés de courant pendant plusieurs heures à Granby. Des industries auraient même été forcées de suspendre leurs activités. 

Hydro-Québec a expliqué sur son site internet qu’une intense dépression provenant de la Nouvelle-Angleterre a touché plusieurs régions du Québec lundi matin. Des vents atteignant plus de 90 km/h et de la pluie parfois forte ont causé des chutes de branches et d’arbres sur le réseau électrique. 

Des équipes étaient toujours à l’œuvre dans plusieurs secteurs de la région lundi en fin de soirée. À Granby, le courant a été rétabli progressivement au cours de la journée, mais plusieurs dizaines de résidants étaient toutefois toujours plongés dans le noir aux environs de 22 h.

Les secteurs de Brome, Knowlton et Sutton étaient notamment toujours touchés par de nombreuses interruptions de service en soirée. Près de 3000 clients étaient en effet encore privés de courant aux alentours de 22 h.

« Toutes nos équipes travaillent fort sur le terrain, mais nous ne sommes pas en mesure de donner des délais précis pour le rétablissement des pannes pour le moment. Il y aura une mise à jour mardi matin », a indiqué la porte-parole d’Hydro-Québec, Nadine Jeannotte lundi soir.

Plus de 5600 clients en Estrie et 12 400 clients en Montérégie étaient toujours privés d’électricité en fin de soirée, lundi. 

-Avec la collaboration de Maxime Massé