Les feux de circulation de l’intersection des rues Principale et Johnson sont en mode clignotant jusqu’à nouvel ordre.

Feux clignotants à l’essai coin Principale et Johnson

Des tests sont réalisés depuis quelques jours à l’intersection des rues Principale et Johnson, à Granby. Les feux de circulation sont en mode clignotant jusqu’à nouvel ordre... pour le plus grand bonheur d’un citoyen qui avait dénoncé en septembre leur caractère « désuet ».

« Nous sommes en analyse. On va se positionner dans les semaines ou les mois à venir. Mais actuellement, on fait des essais en les mettant sur les quatre feux clignotants pour voir les effets sur la fluidité de la circulation et le comportement des usagers. On regarde ce que ça génère au niveau de la rue Principale et de la rue Johnson », a affirmé mercredi le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire à la Ville, Gabriel Bruneau. 

Celui-ci souligne que les feux de circulation de cette intersection et de quelques autres avaient été mis en mode clignotant le mois dernier lors des travaux de réfection des infrastructures souterraines de la rue Saint-Jacques. À la fin du chantier, la situation était revenue à la normale. Mais les feux rouges, qui nécessitent ainsi un arrêt obligatoire, se sont remis à clignoter à cette intersection seulement il y a quelques jours, cette fois-ci dans le cadre d’un projet-pilote. 

Cette situation sera maintenue jusqu’à ce que des recommandations soient formulées au nouveau conseil municipal, à moins qu’une problématique particulière soit observée, précise Gabriel Bruneau. 

Dans la mire

M. Bruneau affirme par ailleurs qu’une possible révision de cette intersection était déjà dans la mire de son service, avant qu’un citoyen, Luc Boulanger, réclame des correctifs aux feux de circulation lors d’une séance publique du conseil municipal. 

Non seulement ces feux sont « désuets », estime M. Boulanger, mais ils entraînent aussi un ralentissement de la circulation au centre-ville. Ses propos avaient d’ailleurs trouvé écho sur les réseaux sociaux auprès de plusieurs automobilistes.  

Luc Boulanger avait en outre rapporté avoir réalisé quatre vidéos à l’angle des rues Principale et Johnson, à des heures et des jours différents. Son constat : 92,74 % des voitures observées à cet endroit circulent, en moyenne, rue Principale, contre 7,26 % rue Johnson. 

Il s’est réjoui mercredi des modifications apportées à l’intersection. « S’ils reviennent à ce que c’était, je vais être bien déçu. Je pense que la Ville a choisi une option sécuritaire », a-t-il commenté. 

Gabriel Bruneau précise que la décision reviendra néanmoins aux élus. « Ils vont être informés des conclusions de notre analyse et de nos recommandations. Après, on verra comment ça pourrait se traduire sur le terrain », dit-il tout en soulignant que la révision en cours s’inscrit également dans le cadre du vaste projet de réaménagement de la rue Principale.

Pour sa part, Luc Boulanger laisse entendre qu’il pourrait à nouveau s’adresser au conseil municipal afin que des correctifs soient apportés à une autre intersection dont il juge les feux de circulation désuets : celle des rues Cowie et Robinson. Un flot important de circulation est observé sur cette dernière rue à certains moments de la journée, mais les feux déclinent toujours les mêmes cycles, déplore le citoyen.