La patinoire aménagée à l'école St-Jean figure sur la liste de celles qui sont désormais fermées.

Fermeture de quatre patinoires de quartier

La mesure fait des mécontents, mais la Ville de Granby a décidé de cesser, à compter de ce soir, l'entretien et la surveillance de quatre de ses neuf patinoires extérieures de quartier, faute de budget. Une enveloppe supplémentaire a toutefois été prévue pour maintenir les cinq autres jusqu'à la relâche scolaire, a expliqué Patrice Faucher.
Le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire a fait valoir qu'un budget annuel de 58 200 $ est habituellement suffisant pour opérer huit patinoires de quartier durant une période de sept à huit semaines. Détail: le lac Boivin n'est pas inclus dans ce budget. 
L'hiver particulièrement propice à la pratique du patin et l'ajout cette année d'une patinoire à l'école Saint-André ont toutefois fait en sorte que le budget d'entretien et de surveillance des installations est épuisé depuis cette semaine. «On a recommandé d'ajouter 16 560 $ pour maintenir cinq patinoires jusqu'à la semaine de relâche», fait valoir Patrice Faucher. 
Résultat: les patinoires des écoles Assomption, Saint-André, de même que celles des parcs Dubuc, Immaculée-Conception et Jérémiah-Duhamel demeureront en opération. En contrepartie, les installations des écoles Saint-Jean, Saint-Luc et Eurêka, ainsi que celles du parc Forand ne sont plus entretenues. 
Tous les détails de La Voix de l'Est de vendredi.