Une quinquagénaire et une femme âgée de la vingtaine auraient été séquestrées dans une maison de la rue Lemieux, lundi midi.

Deux femmes séquestrées et ligotées

Deux femmes ont été séquestrées dans une résidence cossue de la rue Lemieux, lundi midi à Granby. Au moins trois hommes ont fait irruption dans la demeure et les ont ligotées. Elles ont réussi à se défaire de leurs liens pour s’enfuir et appeler à l’aide.

Les victimes, une quinquagénaire et une vingtenaire, étaient attachées pendant que les voleurs étaient à la recherche d’argent dans la résidence située dans un secteur isolé de Granby.

Les trois hommes âgés de la trentaine, deux Noirs et un Blanc, détenaient au moins une arme à feu. Ils auraient réussi à s’emparer d’un petit montant, précise Guy Rousseau, porte-parole pour le Service de police de Granby. On ne sait pas pour l’instant pendant combien de temps les femmes ont été séquestrées, ni comment elles ont réussi à se libérer.

Chose certaine, elles ont pu fuir la résidence pour appeler à l’aide. « Les gens ont appelé en panique pour dire qu’il y avait des personnes qui s’étaient introduites dans la maison », explique l’agent Rousseau.

Il était environ midi et quart lorsque l’appel est parvenu au 911. À l’arrivée des policiers et des secouristes, les deux femmes, en état de choc, se trouvaient à l’extérieur de la maison. Elles ont été prises en charge par les paramédics et traitées pour des blessures mineures avant d’être conduites à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville.

De nombreux policiers ont débarqué dans ce secteur habituellement tranquille de Granby. « Ils ont fait un endiguement pour voir si les suspects étaient à l’intérieur », explique l’agent Rousseau. Les trois individus ne s’y trouvaient plus. Tout porte à croire qu’ils ont pris la fuite à bord d’un véhicule. Le secteur a été ratissé, mais sans trouver la moindre trace des agresseurs.

« Les gens ont appelé en panique pour dire qu’il y avait des personnes qui s’étaient introduites dans la maison », explique Guy Rousseau, porte-parole pour le Service de police de Granby.

Investigation 

Les enquêteurs se sont rendus à l’hôpital plus tard en après-midi lundi pour rencontrer les victimes dans l’espoir de faire la lumière sur cette affaire.

Un technicien en scène de crime de la Sûreté du Québec a également été appelé en renfort. Il a passé la maison au peigne fin pendant plusieurs heures à la recherche d’indices.

Les victimes connaissaient-elles les assaillants ? Les policiers ne disposaient pas de l’information, lundi. « L’enquête est en cours », indique M. Rousseau. 

Les trois suspects étaient toujours recherchés en début de soirée. L’un d’eux était vêtu d’un chandail Harley. Il s’agit de la seule description qui a été fournie par les policiers lundi.

L’aide de la population est sollicitée. Toute personne qui possède des informations sur cette affaire ou qui aurait remarqué la présence suspecte d’un véhicule dans la rue Lemieux, lundi midi, est invitée à communiquer avec l’enquêteuse Marie-Ève Miquelon au 450-776-8333 au poste 3622.