Le Granbyen de 68 ans a été retrouvé gravement blessé sur le terrain d'une résidence de la rue du Nénuphar par la propriétaire des lieux le matin du 29 octobre dernier.

Actualité en bref

Découverte d'un cycliste ensanglanté: le mystère plane toujours
Les enquêteurs nagent toujours en plein mystère à la suite de la découverte d'un cycliste ensanglanté le matin du 29 octobre dernier. Le Granbyen de 68 ans a été retrouvé gravement blessé sur le terrain d'une résidence de la rue du Nénuphar par la propriétaire des lieux. Après avoir été hospitalisé et avoir reposé dans un état critique au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, il est hors de danger depuis un certain temps. Les policiers ont fait savoir que l'homme est toujours hospitalisé, mais à Granby. Même si son état s'est amélioré, les enquêteurs ne sont toujours pas en mesure de le rencontrer pour le questionner dans le but de faire progresser le dossier. Les trois mêmes hypothèses sont toujours étudiées par les policiers, c'est-à-dire l'agression, la chute à vélo et le délit de fuite. Karine Blanchard
<p>Les journées de grève qui étaient prévues du 1er au 3 décembre demeurent sur la glace pour le moment, mais pourraient être utilisées au besoin.</p>
Négociations avec Québec: le Front commun garde le cap
Les discussions entre le gouvernement et le Front commun intersyndical ont été relancées il y a quelques jours. Les journées de grève qui étaient prévues du 1er au 3 décembre demeurent donc sur la glace pour le moment. «On veut concentrer notre énergie aux tables de négociation. On n'en est pas encore à une entente, mais ça progresse, a indiqué Isabelle Mantha, directrice de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) de la Haute-Yamaska. Sinon, les trois journées de grève restent en banque et on pourrait les utiliser au besoin si ça ne bouge pas rapidement.» La Voix de l'Est