Un vaste exercice de planification stratégique sera réalisé au cours des prochains mois à la Ville de Granby, relève le maire suppléant, Stéphane Giard (à droite).

Granby veut définir ses priorités

La Ville de Granby a embauché une firme de services professionnels pour réaliser un vaste exercice de planification stratégique qui lui permettra de cibler ses principales orientations pour les quatre prochaines années.

Un mandat a été accordé à la firme Grisvert, basée à Montréal, au terme d’un appel d’offres sur invitation. Josée Blaquière, une coach en développement organisationnel de Montréal, avait aussi été invitée à soumissionner. Le contrat, d’une valeur de 74 300 $, a été accordé à Grisvert, qui travaille avec d’autres municipalités et MRC, selon le maire suppléant, Stéphane Giard, en fonction de critères de qualité et de prix.

« On reprend ce qu’on a fait en 2013. Lorsqu’on entreprend un nouveau mandat, avec une nouvelle équipe, on veut refaire une planification stratégique pour nous donner des orientations pour les quatre prochaines années », a fait valoir M. Giard.

Selon lui, l’exercice avait notamment permis il y a quatre ans de cibler l’amélioration de « l’expérience client » parmi les priorités. Dans la foulée, un service de permis en ligne a été mis en place. Une carte qui permet de suivre les activités de déneigement en ligne a été élaborée. Les séances du conseil sont dorénavant diffusées en ligne, cite, entre autres exemples, Stéphane Giard.

Consultation élargie
Détail : la démarche différera toutefois cette année de celle réalisée il y a quatre ans, car elle impliquera un nombre plus élevé de gens. Aux membres du conseil municipal et au comité de direction se joindront aussi du personnel de la Ville, de même que des représentants des organismes Granby Industriel et Commerce et tourisme Granby et région.

« Ce sont eux qui mettent la main à la pâte et qui rencontrent les citoyens chaque jour », souligne Stéphane Giard.

Par voie de communiqué, la Ville de Granby précise par ailleurs qu’un « guide décisionnel et de référence pour les années à venir en ce qui a trait au développement et au rayonnement de la municipalité » sera élaboré.

L’ensemble du processus, qui se doit d’être « participatif, créatif et mobilisateur », selon M. Giard, devrait se dérouler d’ici la fin de juin 2018. Le plan stratégique 2018-2022 devrait ainsi être adopté cet été. La population pourra alors prendre connaissance des résultats de l’exercice, relève le maire suppléant. « Nous voulons nous donner une vision qui sera inspirante, porteuse et partagée », ajoute-t-il.