Les inspecteurs municipaux ont à nouveau dû se rendre sur le chantier du prolongement de la rue de Verchères pour faire cesser certaines activités lundi matin.
Les inspecteurs municipaux ont à nouveau dû se rendre sur le chantier du prolongement de la rue de Verchères pour faire cesser certaines activités lundi matin.

Granby sévit encore contre Michel Duchesneau

La Ville de Granby a dû intervenir à nouveau pour faire cesser des travaux réalisés dans le prolongement de la rue de Verchères, initié par le promoteur Michel Duchesneau.

Alertée par des citoyens du secteur tôt lundi matin, l’administration municipale a rapidement effectué des vérifications. Les inspecteurs municipaux dépêchés sur place ont constaté la présence d’un entrepreneur pour des travaux de forage. Ceux-ci, liés à des travaux de dynamitage, ne sont pas autorisés, au même titre que le déboisement, selon une résolution adoptée vendredi dernier. 

Les élus ont résolu de s’adresser à la Cour du Québec à la fin de la semaine dernière afin que soit aussi révoquée l’autorisation qui a été donnée au promoteur en 2019 par le conseil municipal dans le cadre d’un Plan d’implantation et d’intégration architectural (PIIA).

À LIRE AUSSI: Granby sévit contre Michel Duchesneau

Le conseil municipal a décidé de poser ce geste, car Michel Duchesneau a lancé le mois dernier des travaux d’abattage d’arbres dans le prolongement de la rue de Verchères, dans le cadre du développement des Jardins Quévillon, sans avoir les autorisations nécessaires. 

La coupe de quelque 110 arbres dans une bande de protection prévue en arrière-lot dans le PIIA adopté en 2016 a particulièrement posé problème. 

Selon la directrice des services juridiques et greffière à la Ville, Catherine Bouchard, des démarches ont été lancées lundi pour prévoir une rencontre avec Michel Duchesneau.

Analyse 

Un constat d’infraction, qui s’élève à 2500 $, a par ailleurs été signifié à M. Duchesneau et son entreprise, Jonesco, la semaine dernière pour avoir réalisé des travaux d’abattage d’arbres sans autorisation.

Il s’agit de l’amende maximale qui peut être émise. «C’est le constat d’infraction en ce qui concerne le règlement sur les PIIA. Ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’autres constats d’infraction», a affirmé Me Bouchard.

Lundi, cette dernière a réitéré que l’analyse du dossier se poursuit. 

Ces démarches surviennent par ailleurs alors que Michel Duchesneau a annoncé vendredi dernier, à la surprise générale, son intention de briguer la mairie lors des prochaines élections municipales, en novembre 2021. Le promoteur a été maire de Granby de 1993 à 2000.

À LIRE AUSSI: Michel Duchesneau se présentera à la mairie de Granby en 2021

Il n’a pas été possible de joindre Michel Duchesneau lundi.