Granby Multi-Sports et Yves Deslongchamps ont mis fin «d'un commun accord» au contrat qui les liait.

Granby Multi-Sports: Rupture du contrat du directeur général

Directeur général de Granby Multi-Sports (GMS) depuis trois ans et demi, Yves Deslongchamps n'est plus à l'emploi de l'organisme depuis jeudi. Le départ de M. Deslongchamps a fait l'objet d'une «entente à l'amiable». Les deux parties n'étaient plus sur la même longueur d'onde, a affirmé hier à La Voix de l'Est le président du conseil d'administration de GMS, Claude Côté.
«Les visions de la Ville, de Granby Multi-Sports et de M. Deslongchamps ne correspondaient pas aux mêmes objets. On ne partageait pas la même vision d'avenir», a expliqué M. Côté sans   davantage. 
Selon le président du conseil d'administration, une prime de départ était prévue dans le contrat d'Yves Deslongchamps, en cas de rupture de l'entente. Claude Côté refuse toutefois d'entrer dans les détails et d'en dévoiler les détails financiers. «Granby Multi-Sports, en collaboration avec la Ville, respecte le contrat», s'est-il contenté de préciser.
Pour l'heure, Patrice Faucher, directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire à la Ville, assurera l'accompagnement de l'équipe d'employés et d'administrateurs bénévoles de Granby Multi-Sports, a dit hier le directeur général de la Ville, Michel Pinault qui, lui aussi, a préféré ne pas s'étendre sur les raisons qui ont motivé le départ de M. Deslongchamps. 
Un processus d'embauche sera éventuellement déclenché, mais rien ne presse, selon M. Pinault. La saison estivale est déjà bien amorcée, la période d'inscriptions aux activités sportives ayant été réalisée, relève Claude Côté. Ce n'est donc pas avant l'automne que le poste de directeur général pourrait être comblé.
Au cours des prochaines semaines, voire des prochains mois, l'entente entre la Ville et GMS, qui vient à échéance en décembre 2015, sera par ailleurs analysée. La Ville réitère toutefois son appui à l'endroit des administrateurs de l'organisme, a souligné Michel Pinault.
Joint hier, Yves Deslongchamps a dit ne pas vouloir s'étendre sur le sujet. Il a par ailleurs affirmé que c'est «d'un commun accord» qu'un terme a été mis à son contrat.