À l’étroit dans ses installations de la rue Matton, l’organisme SOS Dépannage Moisson Granby planchera éventuellement sur un plan d’grandissement.
À l’étroit dans ses installations de la rue Matton, l’organisme SOS Dépannage Moisson Granby planchera éventuellement sur un plan d’grandissement.

Granby cède un terrain à SOS Dépannage pour un agrandissement futur

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La Ville de Granby cédera une petite portion de terrain, située en bordure du parc Fisher, à l’organisme SOS Dépannage Moisson Granby, pour qu’il puisse agrandir ses installations. Mais ce n’est pas demain la veille que le projet sera lancé, précise le président du conseil d’administration, Sylvain Larivière.

« Ce n’est pas pour maintenant. On en est juste à la première étape, qui était l’acquisition du petit bout de terrain », a souligné en entrevue M. Larivière.

Le porte-parole de l’organisme, Éric Vachon, ajoute qu’en cette période de pandémie, les efforts sont principalement concentrés sur les services d’aide à la population. « Il y a zéro échéancier pour le projet d’agrandissement », dit-il.

Sylvain Larivière se réjouit néanmoins de l’ouverture de la Ville dans ce dossier, car la banque alimentaire devra éventuellement agir. Elle est une fois de plus à l’étroit dans ses locaux de la rue Matton, si bien qu’elle doit louer des espaces d’entreposage à l’extérieur. « On va encore avoir besoin d’espace, c’est certain. (...) L’acquisition du terrain nous permet d’entrevoir la possibilité d’agrandir avec moins de restrictions », dit-il.

Dans le cadre de ces travaux, les responsables de l’organisme à but non lucratif aimeraient d’ailleurs en profiter pour déplacer, pour une question de confidentialité, l’endroit où doivent se présenter ceux qui reçoivent une aide alimentaire d’urgence. Actuellement, l’entrée se fait à l’avant du bâtiment. Les usagers peuvent ainsi croiser facilement les clients des deux entreprises d’économie sociale liées à l’organisme, soit le Magasin général et le Café les trois pommiers.

Entente

C’est pour la somme symbolique d’un dollar que les élus ont accepté de céder à SOS Dépannage, lors de la récente séance du conseil municipal, un terrain de 917 mètres carrés (9870 pieds carrés). Celui-ci est situé au bout du stationnement de l’organisme et est actuellement utilisé, également comme stationnement, par les membres de l’association des chasseurs et pêcheurs de l’Estrie, qui pêchent dans la rivière Yamaska.

La Ville de Granby a accepté de céder pour la somme symbolique d’un dollar la portion de terrain illustrée dans le carré orange, afin que SOS Dépannage puisse éventuellement agrandir ses installations.

Sylvain Larivière souligne que l’utilisation du petit carré de terrain convoité faisait l’objet d’une entente notariée, valide jusqu’en janvier 2021, entre la Ville et l’association. Comme elle arrive à échéance, le moment était approprié pour agir. En contrepartie, SOS Dépannage permettra aux pêcheurs d’utiliser son stationnement, dit le président du conseil d’administration.

« Ça normalise la forme de notre terrain. Il manquait ce carré-là. Et en faisant ça, ça nous donne de la latitude pour agrandir. Ça nous aide beaucoup », se réjouit M. Larivière.

Au cours des 12 dernières années, l’organisme a agrandi ses installations à deux reprises. Les plus récents travaux ont été réalisés en 2016. Environ 10 000 pieds carrés ont été ajoutés à l’immeuble.

Bonne nouvelle, mais...

« C’est une bonne nouvelle dans une mauvaise nouvelle, laisse pour sa part tomber le maire, Pascal Bonin. C’est une bonne nouvelle parce qu’on peut leur donner le terrain et SOS Dépannage va bien. Mais ce que ça cache, c’est qu’il y a une augmentation des besoins. »

« On a une année difficile, imaginez ce que c’est pour ceux qui l’ont déjà difficile. C’est pire », ajoute-t-il.

Selon le maire, il importait pour la Ville d’être au « rendez-vous » pour l’organisme.

Le terrain cédé par la Ville de Granby est situé au bout du stationnement de SOS Dépannage et en bordure du parc Fisher.

Pascal Bonin fait en outre valoir que la portion de terrain cédée est, dans les faits, incluse dans le parc Fisher. Mais comme c’est un stationnement de gravier, le don n’affecte pas « l’essence du parc », dit-il.

En plus de son service de dépannage alimentaire, SOS Dépannage approvisionne 52 organismes de Granby et la grande région. L’organisme tient actuellement, et jusqu’au 23 décembre, une guignolée virtuelle. De façon exceptionnelle cette année, il n’y a aucune collecte de denrées. Seuls les dons monétaires sont acceptés. La population peut exprimer son soutien en effectuant un don sur le site de l’événement, sur le site web de l’organisme, par la poste ou encore en personne.